doud

edouard.gomez-vaez.com

CONTACTER CE RÉDACTEUR

Le Grand Passage

Le Grand Passage de Cormac McCarthy


Le mercredi 30 mars 2005 par doud
Billy m’a pris avec lui et puis je suis parti et la lumière du soleil avec nous on a traversé le Mexique et le Texas et l’Arizona et j’ai vu comment l’humanité était sauvage plus que le loup et parfois douce plus que la plume et parfois les gens sont les deux mais ils sont eux-mêmes quand même et parfois non.



Un homme presque parfait

Un homme presque parfait de Richard Russo


Le vendredi 3 septembre 2004 par doud
Un bon pavé, mais ce ne sont que trois fois vingt quatre heure de la vie d’un homme, un peu looser, paumé ; ou, plutôt, d’une petite communauté dans une petite ville américaine autour de cet homme. L’auteur jongle avec les points de vue de chacun, et, du coup, bien mal qui pourra dire qui est bon, maladroit, dur, méchant, faible !



Grâce et Dénuement

Grâce et Dénuement de Alice Ferney


Le vendredi 3 septembre 2004 par doud
Alice Ferney propose dans ce roman de confronter le monde gitan au nôtre grâce à une institutrice qui décide de lire des livres aux enfants d’une famille gitane. L’auteur arrive ainsi encore à parler de choses profondes et graves dans avec une écriture légère, subtile, fine...



Longtemps je me suis couché de bonne heure

Longtemps je me suis couché de bonne heure de Jean-Pierre Gattégno


Le mercredi 1er septembre 2004 par doud
Un livre qui me dépasse comme souvent avec Gattégno (Neutralité malveillante, Mortel transfert...) par sa densité de réflexion, non pas que ce soit un essai philosophique, cela reste un bon roman à suspens, polardisant ; mais chaque personnage est extrêmement riche, et l’on pourrait s’arrêter à presque chacune de leurs pensées ou de leurs actions comme si c’était le bout d’un fil à idées qu’il ne resterait plus qu’à tirer.



La quatrième dimension

La quatrième dimension de Rudy Rucker


Le mardi 31 août 2004 par doud
Je ne sais pas si vous avez jamais ressenti cela mais parfois je me sens un peu serré dans mes trois dimensions spaciales, comme si, le nez dans le guidon je ne pouvais relever la tête et prendre du recul, et, ainsi, expliquer les phénomènes qui dans mon système égocentrique m’échappent, en apprenant par exemple d’autres normalités. Un moyen est bien de se détacher du principe haut/bas, gauche/droite, avant/arrière et de s’imaginer nos trois dimensions habituelles incorporées dans d’autres dimensions, sans le savoir.



Emplacement réservé au titre

Emplacement réservé au titre de Laurent Flutsch


Le vendredi 27 août 2004 par doud
Laurent, petit suisse romand chercheur archéologue, écrivain et chroniqueur à la radio a deux ennemis : les endives et les suisses allemands. Il explique cela et autre chose dans de courtes chroniques qui se prennent pas au sérieux mais qui nous font sourire, rire, voire jaune, et j’ai souvent retrouvé ce que j’aimais justement (chez Desproges notamment) dans ce traitement décalé, absurde des petites choses de la vie qui font qu’elles nous parlent beaucoup plus que si on les regardait en face.



Autobiographie d’une courgette

Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris


Le mardi 24 août 2004 par doud
Dans un foyer pour gamins sans famille Icare découvre la vie. Et il raconte avec ses mots d’enfant comment tous ses petits copains et petites copines font pour vivre avec leur histoire dure, émouvante, horrible parfois. Alors, la vérité sort inévitablement de la bouche de ceux-ci : les adultes font beaucoup plus de bêtises qu’eux. Mais pourquoi sont-ils si attachants ces sales mômes : leur langage, leur franchise, leur simplicité ?... Et peut-être surtout leur façon de vivre l’amour ?



L’enfant qui tuait le temps

L’enfant qui tuait le temps de Pierre Magnan


Le mardi 24 août 2004 par doud
Zeus et Chronos viennent sur terre, dans le Trièves, où ils donnent à un jeune bébé le pouvoir d’arrêter les montres. C’est juste une fable, quelques anecdotes de ce garçon qui fait le bien parce qu’on lui demande, et qui est bien loin des super héros, peut-être justement parce que c’est une fable coincée entre Vercors et Briançonnais : ça sent bon la forêt et le gratin dauphinois.



Le chamane du bout-du-monde

Le chamane du bout-du-monde de Jean Courtin


Le jeudi 22 juillet 2004 par doud
Un jeune couple se fait virer de son village et parcourt le sud de la France, ce qui lui permettra de faire connaissance avec l’amour, plein de gens, se battre et vivre plein d’autres choses. Le genre de roman initiatique alternant romantisme, passion et aventure. Le tout, c’est que ça se passe entre il y a dix milles et vingt milles ans et du coup les gens n’ont pas tout à fait les même habitudes que nous, voire, on y croise pas vraiment les même moutons que maintenant (mais plutôt quelques rennes z et autres z animaux péhistoriques).



L’invention du big-bang

L’invention du big-bang de Jean-Pierre Luminet


Le lundi 12 juillet 2004 par doud
Ca se lit vite (je l’ai lu dans la journée), c’est pas très compliqué, ça insiste plus sur comment ça marche une révolution scientifique que sur la révolution scientifique elle-même qu’était la découverte de la relativité générale et une de ses conséquence, le big-bang.