la gloire de Dina de Michel Del Castillo

la gloire de Dina

Le mardi 19 novembre 2002 par catherinem

Dans sa jeunesse, Dina etait une femme belle, indépendant et rebelle. Ce qui l’a conduite à s’enfuir avec l’homme qu’elle aimait, cause de grande honte pour toute sa famille sicilienne, encore très traditionnaliste et où ce genre d’écart est toujours très mal considéré.

Ce qui la pousse à exclure de sa vie les deux enfants nés de cet écart. Le narrateur, fils né d’un autre père, raconte comment lui aussi a été abandonné, à l’âge de sept ans, soi disant pour son bien. Et les traces indélébiles que cela a engendré. Il est donc à même, une fois adulte, de comprendre le désarroi et le déséquilibre d’un de ses demi-frères, croisé par le plus grand des hasard au long d’un roman, et dont il reconnait l’auteur sans doutes possibles.

Un roman d’une grande sensibilité, ou comment l’absence d’une mère provoque des déséquilibre irréversibles.