l’Evangile selon Pilate de Eric-Emmanuel Schmitt

La Passion selon Eric-Emmanuel Schmitt

l’Evangile selon Pilate

Le lundi 31 mai 2004 par Dadoo

Une première partie ou Yechoua va à la rencontre de Dieu malgré un certain septicisme, suivie d’une seconde partie ou Pilate nous raconte ses tribulations suite à la Passion du Christ et surtout à sa résurrection, voici comment Eric-Emmanuel Schmitt nous présente la Passion et les actes fondateurs du Christianisme.

A la fois très proche de l’esprit des Evangiles et en même temps très frais, le récit de Yechoua et celui de Pilate sont très intéressants à lire. On y voit un Yechoua/Jesus qui fait le pari de croire en lui et finit par déplacer des montagnes.

En face de lui, Pilate, le préfet romain représente la sagesse des philosophes et le pragmatisme des romains. Il sera cependant contraint de reconnaître le miracle lié à la Passion.

Les personnages secondaires bien connu des évangiles y sont aussi décrits comme des êtres de chair et de sang, ballotés par leurs passions, leurs croyances ou leur Foi.

Sans que ce soit un roman vraiment génial, l’Evangile selon Pilate a le mérite de réincarner pour nous les principaux personnages des Evangiles, quand bien même il les modifie un peu pour la bonne cause... Eric-Emmanuel Schmitt parvient à faire vivre ensemble son goût des bonnes histoires et son regard d’homme moderne avec sa Foi en nous proposant une nouvelle version de cette histoire millénaire.

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : l’Evangile selon Pilate


  • > l’Evangile selon Pilate  1er juin 2004, par bastet
    bien que j’aie été dérangée par le rôle que E.E. Schmitt fait jouer à Pilate, à savoir un homme qui doute, ce qu’il n’était absolument pas - les historiens s’entendent à dire que c’était un véritable tyran, n’ayant aucune humanité pour les Juifs, enrageant de se retrouver dans ce poste lointain et désertique - j’ai beaucoup aimé cette version des évangiles. Que l’on soit croyant ou non, le livre est intéressant et l’écriture très belle.
    Répondre à ce message
    • > l’Evangile selon Pilate 1er juin 2004, par Dadoo
      Je pense effectivement que le fond historique n’est pas le problème majeur pour l’auteur, c’est juste un prétexte pour nous faire réfléchir et c’est déjà pas si mal !
      Répondre à ce message