Drogue

Drogue

Dans l’enfer de la Drogue...


Le Journal

Le Journal de Kurt Cobain


Le dimanche 27 juin 2004
J’ai beaucoup aimé ce livre car j’ai toujours été fan de Nirvana et de Kurt Cobain. Et je le recommande donc à tous ses fans. Cobain nous dévoile le parcours d’un adolescent maniaco dépressif pour qui le succès fut un poison mortel.



Roman avec cocaïne

Roman avec cocaïne de M Aguéev


Le jeudi 22 avril 2004
Je me suis assez retrouvée avec cet auteur sa façon de fuir et d’aimer sa mère... J’ai juste aimé cette description où il narre sous l’effet de cocaïne son mal être mais un bonheur ce roman fin tragique mais heureuse pour le lecteur sans peine d’y laisser son âme. J’ai juste erré une journée à chercher ce fil conduteur pour écrire de terribles choses de la vie.



Ne délivrer que sur ordonnance de Jean Freustié

L’histoire d’une déchéance dans la morphine
Le lundi 26 janvier 2004 par Dadoo
Michel est médecin militaire dans une petite ville d’Afrique du Nord pendant la deuxième guerre mondiale. Une liaison avec Suzanne, la femme de son ami Jean, le pousse à essayer le petit vice de sa maîtresse : les piqûres de morphine.



American psycho

American psycho de Bret Easton Ellis


Le jeudi 27 mars 2003 par catherinem
Ils vivent à New York, ont des bons boulots qui leur rapportent plein de fric et en profitent largement. Les restos s’enchainent à une cadence d’enfer, et les meilleurs naturellement, ceux où il est impossible de réserver une table. Le tout entourés de nanas splendides et body sculptées au possible, et si par hasard il est possible de terminer (ou de commencer) la soirée par un petit rail de coke, c’est aussi bien.



Flash

Flash de Charles Duchaussois


Le vendredi 21 mars 2003 par nooss
Charles Duchaussois n’est pas un ecrivain. Et pourtant il nous compte de manière magistrale dans ce récit autobiographique, ses pérégrinations dans le monde des junky, qui vont l’entrainer de Marseilles à Katmandou en passant par Beyrouth, Istanbul, Bénarès, ... Charles Duchaussois est un réscapé miraculeux de l’enfer de la drogue.



L’herbe bleue

L’herbe bleue de Anonyme


Le mardi 29 janvier 2002 par marguerite
Se présentant comme un véritable journal intime, le lecteur pénètre dés les premières lignes dans l’intimité et les sentiments de cette jeune fille complexée et fragile. Elle confie ses joies et ses peines à son journal comme à un véritable ami. En mal de vivre et sans amis, une soirée délirante va bouleverser toute son existence et elle fera à présent partie des drogués.