Week-End à Zuydcoote de Robert Merle

Week-End à Zuydcoote

Le mardi 5 juin 2001 par Dadoo

Ce roman de Robert Merle (Goncourt en 1949) raconte l’histoire d’un soldat français coincé dans ce bout de France qui se réduit en peau de chagrin sous la pression de la BlitzKrieg en 1939.

Le héros est un humaniste pacifiste coincé entre la mer et les troupes allemandes dans les restes d’une armée française en débacle.

On trouve toute une galerie de personnages : le prêtre, Alexandre le cuistot, le soldat anglais qui refuse de sauter du bateau qui brûle, le soldat qui continue à tirer sur les Stukas quoi qu’il arrive.

Tous ces personnages montrent l’absurdité de la guerre, chacun à sa façon, avec ses convictions.

Cependant ils s’y intéressent tous un peu, au moins à la manière d’un supporter (qui va gagner, comment...). Seul le héros ne s’y intéresse pas, il n’est même pas défaitiste car cela impliquerai qu’il ait choisit un camp.

Mais le héros se retrouve dans une situation intenable qui va l’amener à l’horreur, à la violence...

Toute l’intrigue se passe dans le temps d’un week end dans cette petite zone bombardée pendant que les anglais rembarquent précipitemment.

Grâce à des personnages très efficaces Merle parvient à démontrer l’horreur et l’absurdité de la guerre et de ses croyances dans un discours très humaniste.


  • > Week-End à Zuydcoote  31 mars 2004, par Dadoo
    En 1939, Robert Merle est envoyé à Lille en qualité... d’interprète auprès de l’armée anglaise ; et lorsqu’en 1940 les tanks allemands déferlent sur la France, il se retrouve en pleine bataille de Dunkerque, sur la plage de Zuydcoote : « Cette plage de Zuydcoote, comme je m’en souviens ! Et comme elle est présente en moi ! Les bateaux qui brûlent ! Les avions qui tombent ! Les hommes, aussi, anglais ou français. Et je me disais : « Pourquoi eux ? », « Pourquoi moi ? », « Pourquoi suis-je épargné ? » Quelle aveugle et abominable loterie ! »
    Répondre à ce message
  • Mort de l’écrivain Robert Merle   31 mars 2004, par Dadoo
    L’écrivain Robert Merle, Prix Goncourt 1949 pour "Week-end à Zuydcoote", est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l’âge de 95 ans à son domicile de La Malmaison, près de Montfort l’Amaury (Yvelines), a annoncé sa fille mardi.
    L’article sur Yahoo
    Répondre à ce message