Vladimir Roubaïev, ou, Les provinces de l’irréel de Serge Lentz

Vladimir Roubaïev, ou, Les provinces de l’irréel

Le jeudi 16 mai 2002 par Dadoo

Serge Lentz raconte par le menu la vie de Vladimir Roubaïev, un géant ukrainien issu d’une famille de hobereaux de province. Dans la Russie immobile et éternelle du XIX° Roubaïev fait la synthèse entre la magie millénaire et les aspirations au changement du XX°.

Dans un style fleuri et lyrique on assiste à toute la jeunesse du héros. Depuis sa naissance sous les pires auspices jusqu’à sa mort en Patriarche légendaire et bougon. Le récit est ponctué de lettres écrites par le héros vieillissant qui raconte à sa vie à son petit fils. Le mélange des récits (épistolaires et narratifs) donne une connotation très cinématographique à l’histoire.

On appréciera la qualité des personnages, tous marqués par le dramatisme et le romantisme slave dans ce contexte si étrange de la Russie du XIX°.

A lire absolument pour passer un très bon moment !


  • Vladimir Roubaïev, ou, Les provinces de l’irréel  13 septembre 2007, par nanou
    fille d’immigré ukrainien qui a dû quitter ses terres à la révolution c’est avec plaisir que j’ai découvert les Roubaïev il y a plus de 15 ans et que je traverse cet ukraine que mon père m’a raconté à leur côté au moins deux fois l’an. Quand le besoin d’évasion se faire sentir je repars en voyage chez les Roubaïev comme chez des amis.Toute ma famille a rencontré les roubaïev y compris mon petit fils de 23 ans qui y trouve beaucoup de plaisir (les conseils de Vladimir à Fédia sont utiles encore aujourd’hui). Merci à Serge Lentz du plaisir qu’il nous a donné. Il y a encore "du vent des plaines" qui court dans certaines têtes malgré le temps.
    Répondre à ce message