Vengeance à l’est de Jacques Kaufmann

Vengeance à l’est

Le mardi 8 février 2005

D’anciens espions est-allemands ont retrouvé un lance-roquette nucléaire dérobé à l’Armée rouge lors de son retrait d’Allemagne et veulent frapper un grand coup pour prouver que les democraties libérales sont des régimes inefficaces.

Seulement voilà, ils ont sous-estimé l’efficacité de quelques barbouzes de l’ex KGB et de la CIA. Un roman d’espionnage qui vous tiendra en haleine jusqu’au dénouement final.

Présentation de l’éditeur

L’élargissement de l’Europe a converti des dizaines de milliers d’ex-agents secrets des démocraties populaires en citoyens européens. Certains ont oublié le passé, mais d’autres n’ont pas abandonné l’idée d’une revanche... Et lorsque d’anciens espions est-allemands retrouvent un lance-roquettes nucléaire soviétique, ils n’ont qu’une idée en tête : frapper les pays capitalistes qui ont cassé leur rêve. Premier objectif : une centrale nucléaire en France, dans la vallée du Rhône. Un thriller où les héritiers de la guerre froide se livrent une guerre sans merci. Une plongée documentée dans l’univers glauque des successeurs du KGB. Jacques Kaufmann a enquêté en Russie, et en Allemagne pour écrire cette palpitante fiction qui nous fait pénétrer dans le cercle fermé des services de renseignements de la nouvelle Russie et des anciens agents secrets des démocraties populaires.


  • Vengeance à l’est  7 février 2008, par antigogo
    Jacques Kaufmann a sorti un autre thriller qui se deroule cette fois en Amerique Latine. Otages des andes. C’est un roman d’aventures. Superbe.
    Répondre à ce message