Une vieille dame s’en va de Jelmys Maxime

Editions Le Manuscrit, 2005.

Une vieille dame s’en va

Le dimanche 3 juin 2007 par Jelmys

Une vieille dame s’en va est le premier ouvrage d’un cycle littéraire policier que j’ai entamé. C’est un roman policier qui se lira indépendamment des suivants.

L’histoire tout d’abord.

Qui est donc cette vieille dame, cette femme au visage affreusement mutilé retrouvée dans son appartement ? Cette mort aurait pu se présenter comme banale, presque routinière. Mais l’enquête est menée par un drôle de tandem, le détective privé James Arriver et le commissaire Andrew Mc Foster.

Et bientôt, ce qui était simple ne l’est plus du tout. Mme Vorla, la victime, était une drôle de femme. Et pour comprendre le mystère de ce meurtre, il faudra replonger dans son passé, comprendre sa personnalité.

Dans ce roman, le détective prend la main du lecteur et l’entraîne dans une enquête ahurissante, lui faisant voyager en France et en Chine.

De manière incroyable, l’affaire ne cesse de se compliquer et plus elle progresse, moins l’on voit comment les enquêteurs s’en sortiront. Et pourtant... Au terme d’une excursion incroyable, la vérité est enfin dévoilée, le secret de ce meurtre est révélé. Mais il aura fallu attendre pour cela.

Ce cycle littéraire mettra en scène le détective privé James Arriver, héros de cette histoire. Homme courageux, un brin espiègle et qui, prenant très à coeur son travail, entraîne tous les siens dans des aventures incroyables. Même les choses les plus simples deviennent alors de véritables actes de courage.

Le roman est à l’image du personnage. Très imaginatif, je l’ai voulu bardé d’images surprenantes, drôles, de bonnes remarques. Ce roman, je l’ai voulu reposant et aussi marquant.


  • Une vieille dame s’en va  22 avril 2008

    C’est une histoire très sombre et horrible. Le corps d’une femme a été retrouvé, inerte, dans son appartement. Assassinée, le visage désintégré à l’acide, méconnaissable. Il s’agit de Mme Vorla, dit-on, une vieille dame sans histoire. Sans histoire ? Mais à qui espériez-vous faire gober ce mensonge ? Car non, le cadavre retrouvé n’est pas celui de Mme Vorla, laquelle s’est mystérieusement volatisée !

    L’enquête criminelle sera menée conjointement par le détective James Arriver et le commissaire Andrew Mc Foster. Un drôle de duo, mi-consensuel mi-conflictuel. Ensemble, ils chercheront à retrouver Mme Vorla, cette vieille dame mystérieuse. En remontant dans son passé, au terme d’une enquête méticuleuse, ils découvriront une personnalité obscure, fuyante. James devra faire preuve d’un grand sens de l’observation, d’une sérieuse dose d’ingéniosité. Et nous, lecteurs, partirons aux côtés du détective, voire même dans son cerveau, ressentant ses doutes, ses angoisses, et surtout la confrontation de sa personnalité à celle de cette vieille femme étrange qui s’en est allée.


    Répondre à ce message