Une saison blanche et sèche de André Brink

A dry white season

Une saison blanche et sèche

Le samedi 25 septembre 2004 par Sheherazade

Ben DuToit, professeur d’histoire et géographie à Johannesburg ; dans cette même école, Gordon Ngubene est un Sud-Africain noir qui comme tous ses congénères n’a que des tâches d’homme de peine ; de temps à autre pour il travaille pour Ben.

Jonathan, le fils de Gordon est un garçon intelligent aussi DuToit décide-t-il de l’aider dans ses études. Seulement nous sommes en plein apartheid, cette tache infecte sur l’histoire de l’Afrique du Sud et en pleine révolte des jeunes dans le ghetto de Soweto ; cette fameuse manifestation se termine dans la violence et Jonathan est arrêté par la police. Sollicité par Gordon pour retrouver son garçon, les deux hommes sont informés que Jonathan est mort de « causes naturelles » pendant sa détention. Le père ne peut absolument pas accepter cette nouvelle et renonce à son emploi afin de se consacrer totalement à la vérité ; son insistence agace profondément les services de sécurité blancs qui finissent par l’arrêter. Ben DuToit tente de retrouver son ami, mais peu après la femme de Gordon et Ben s’entendent annoncer que Ngubene s’est pendu ans sa cellule. Cette version officielle de la mort de Gordon et Jonathan ne convainc nullement DuToit. Commence alors pour lui une véritable croisade pour la vérité.

Ben a mené jusque là - comme tous les Anglais dans l’Afrique du sud de l’apartheid - une vie à l’écart des événements, mais sa conscience se réveille ; son combat n’est pas uniquement contre le système, c’est aussi une lutte contre ses propres amis et sa famille qui ne comprend pas ce qu’il entreprend. Susan, son épouse, est particulièrement choquée par l’attitude de son mari ; déjà lors de leur mariage, elle souhaitait grimper dans l’échelle sociale, coupant court aux intentions altruistes de Ben. Ce dernier est un être droit, idéaliste, membre de sa communauté religieuse ; il faut qu’il répare l’ injustice commise à l’égard de Ngubene, même si ceux de sa race lui tournent le dos, malgré les pressions et les menaces contre sa vie même qu’il subira.

Le roman d’André Brink a immédiatement été interdit dès sa parution en 1980 en Afrique du Sud, alors en plein apartheid.

C’est une superbe histoire du combat d’un honnête homme, solitaire, face aux atrocités commises par le gouvernement blanc. La description de Soweto, l’une des multiples « townships » de Johannesburg, est tellement poignante qu’elle coupe le souffle au lecteur. La lutte de Ben et de son épouse, ensuite de Ben et du Révérend Bester de la communauté à laquelle appartient DuToit, un Afrikaner qui l’implore d’arrêter cette recherche de la vérité afin de sauver ce qu’il reste à sauver de son mariage et de sa famille, sans oublier la lutte avec les autorités.

C’est le combat d’un homme que plus personne n’arrive à comprendre, ne veut comprendre parce qu’il préfère la vérité à son confort. Lorsque le révérend l’accuse de se prendre pour Dieu, Ben DuToit lui répond que la seule vraie foi est de savoir qu’on l’on fait ce que l’on doit faire, qu’il n’y a pas d’autre choix.

Roman-reportage, témoignage de l’Afrique du Sud telle qu’on espère qu’elle n’est plus. C’est un grand livre et c’était un livre courageux lorsqu’il fut publié, il l’est toujours car le combat pour la vérité n’est jamais fini.

J’ai lu ce livre lors de sa publication il y a vingt ans, je n’en ai (presque) rien oublié à ce jour. Il restera l’un des plus beaux livres qu’il m’ait été donné de lire contre le racisme et l’intolérance.

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : Une saison blanche et sèche


  • > Une saison blanche et sèche  31 octobre 2004

    Andre brink est un écrivain engagé. Il écrit ce livre pour denoncer le systeme odieux de l’apartheid qui sévit en ce moment là en Afrique du Sud.

    Ce roman met en relief la situatian de ben dutoit qui est seul dans un monde plein car ses freres de race et les noirs qu’il defend ne le comprennent pas. Neanmoins il est aidé dans sa quete par melanie et stanley car tout le reste est mis hors jeu.


    Répondre à ce message
    • Une saison blanche et sèche 4 décembre 2004, par carole olivia
      En fait je voudrais savoir tous les elements qui montrent la justice dans une saison blanche et seche.
      Répondre à ce message
      • Une saison blanche et sèche 20 février 2008, par andrea
        Je voudrais savoir les elements de justice dans une saison blanche et seche
        Répondre à ce message