Un métier de seigneur de Pierre Boulle

Une mise en valeur du courage d’un homme.

Un métier de seigneur

Le jeudi 29 avril 2004 par Dadoo

Cousin est un écrivain, un intellectuel à qui la guerre va donner l’occasion de révéler son âme... en tout cas c’est comme ça qu’il envisage les choses. Il s’avère en fait que l’héroïsme ne se commande pas et Cousin ne parvient pas à devenir le héros de ses rêves.

Accompagnant la débâcle de l’armée française jusqu’en Bretagne, il parvient par un concours de circonstances à se rendre en Angleterre pour continuer la lutte et ainsi devenir ce héros sublime qui sauvera la partie.

Hélas, cela ne va encore pas se passer comme prévu. Pris par la Gestapo, il ne parviendra pas à être héroïque devant ses bourreaux. Ce qui ne l’empêchera pas d’être volontaire pour retourner au feu de l’action. Son prestige est encore à faire !

Dans Un métier de seigneur, Pierre Boulle dépeint sans fard le monde des services secrets. On aperçoit les parties d’échecs que se jouent les camps ennemis. Les "espions" sont les pions de ce jeu, et les joueurs doivent être de fins psychologues pour tirer le meilleur de leurs pions.

Si l’intrigue est un peu cousue de fil blanc, la réflexion psychologique est intéressante et le bon docteur Fog, carrément machiavélique. C’est au final une bonne façon de voir autrement ce monde étrange.