The Sunday Philosophy Club de Alexander McCall Smith

The Sunday Philosophy Club

Le jeudi 28 juin 2007 par Sheherazade

Voilà donc cette héroïne philosophe que je me réjouissais de découvrir, persuadée qu’à l’instar de sa collègue africaine sortie elle aussi de la plume d’Alexandre McCall Smith, elle allait me faire passer d’amusants moments d’investigations mêlées d’humour.

Au lieu de cela j’ai découvert une "armchair detective" dénuée de cette pointe d’humour qui fait que l’on aime Poirot, Marple, les Beresford ou Miss Silver. J’étais trop convaincue que polar anglais = humour anglais, j’en ai été pour mes frais (heureusement, j’ai reçu le livre !)

Isabel Dalhousie, pour très érudite qu’elle soit, est une mêle-tout bas-bleu qui en plus est assez suffisante et hypocrite pour prétendre ne pas vouloir se mêler des affaires d’autrui. Rien n’est plus agaçant qu’une mêle-tout qui ne s’assume pas et qui croit tout mieux savoir que les autres (tout en prétendant le contraire) en s’appuyant sur la philosophie.

Dans cette première enquête, elle assiste à la chute d’un jeune homme, tombé des étages supérieurs à l’Opéra. Elle est presque convaincue qu’il s’agit d’un meurtre et se met à chercher dans cette direction un peu par curiosité et désoeuvrement malgré ses fonctions d’éditrice d’un journal sur la philosophie. Accessoirement elle s’occupe des affaires de coeur de sa charmante nièce, bref c’est comme on vous le dit : faut qu’elle fourre son nez partout ! Finalement la personnalité la moins ennuyeuse de ce roman est Grace, la femme de ménage d’Isabel, avec son franc-parler.

Miss Marple et Tuppence Beresford d’Agatha Christie font exactement pareil mais avec ces deux-là au moins on rigole.

La partie la plus agréable du livre finalement est de retrouver l’Edimbourg que j’ai eu le plaisir de découvrir il y a deux ans ; contrairement à Ian Rankin qui propose un Edimbourg sombre, on retrouve ici les quartiers les plus célèbres et les plus agréables de la ville dont les habitants sont très sympathiques.

Comme il ne faut jamais dire "jamais" je lirai peut-êtr un autre roman de cette série, mais seulement si je reçois le bouquin !

Alexander McCall Smith qui naquit au Zimbabwe et vécut longtemps au Botswana où il créa la première école de droit et rédigea le code pénal. Il vit actuellement à Edimbourg avec son épouse et ses filles. Il est l’auteur de multiples ouvrages et s’est fait connaître du grand public par les enquêtes de Madame Ramotswe, fondatrice de la " N°1 Ladies Detective Agency". dont le succès fut immédiat en raison de l’originalité de son héroïne.

Isabel Dalhousie, l’héroïne du Sunday Philosophy Club est née en 2004.