The Complete Poems de Emily Dickinson

Tous les poèmes de la poétesse américaine réunis par Thomas H. JOHNSON

The Complete Poems

Le dimanche 1er juillet 2007 par Sheherazade

Comment ne pas aimer Emily Dickinson ? son humour subtil, la tendresse de ses écrits, l’hommage qu’elle rend sans cesse à la vie et à la nature...

Ses poèmes prouvent qu’écrire des textes courts pouvait s’avérer non seulement de toute beauté, mais aussi rendre ces textes très profonds.

Chaque poème possède une musicalité telle que l’on entendrait parfois un oiseau chanter, ou une fontaine murmurer. Je lui dois d’avoir bien souvent trouvé quelque inspiration pour une aquarelle.

Thomas Johnson a longtemps étudié l’oeuvre de Dickinson ; elle ne destinait pas ses écrits à la publication (durant sa vie, seuls 11 versets furent publiés dans des magazines), elle s’était résignée à demeurer dans l’anonymat.

Heureusement grâce à Johnson, ce vibrant hommage permet à ceux qui ne la connaîtraient pas de découvrir le charme de ses écrits, sa délicatesse et sa passion pour la vie et la nature, la mort et l’amour. Des oeuvres amusantes, aux rimes parfois enfantines de ses débuts succèdera, au fur et à mesure du temps qui passe, une poésie plus sombre, plus douloureuse.

L’oeuvre d’Emily Dickinson a eu une influence considérable sur la poésie moderne américaine, par son style peu conventionnel, le style "brisé" des rimes, le nombre de pieds ne correspondant pas aux canons habituels, sans oublier quelques métaphores très surprenantes.

Je copie ci-dessous l’un de ces courts poèmes, celui intitulé "le rouge-gorge" (Robin en anglais) - bien sûr je n’ignore pas que ce site est francophone, mais traduire ce poème serait une hérésie.

THE ROBIN is the one
That interrupts the morn
With hurried, few, express reports
When March is scarcely on.
The robin is the one
that overflows the noon
With her cherubic quantity,
An April but begun.
The robin is the one
That speechless from her nest
Submits that home and certainty
And sanctity are best.