Témoin à charge de Agatha Christie

...et autres nouvelles

Témoin à charge

Le mardi 22 juin 2004 par Sheherazade

Un recueil de huit nouvelles très jubilatoires, sur le principe de la mystification et du déguisement dont Agatha Christie a le secret. Cinq d’entre elles ont le célèbre Hercule Poirot comme personnage principal. Bien installé à Londres en qualité de détective privé, il est fort sollicité et devra résoudre quelques énigmes bien étranges.

1°. Témoin à charge - une nouvelle qui est également devenue une pièce de théâtre et des films célèbres. Le séduisant et pauvre dilettante, Leonard Vole, a-t-il réellement assassiné une charmante vieille dame dont il est le principal héritier. Lui se dit innocent, la dame de compagnie de Miss French l’accuse formellement ; sa compagne en principe peut confirmer son alibi, pourtant elle est réticente et très calculatrice. Pour le célèbre avocat Mayherne la tâche sera particulièrement ardue.

2°. TSF - une vieille dame au coeur fragile croit entendre la voix de son défunt mari dans sa nouvelle radio. Son neveu est fort inquiet car il croit que la brave femme perd la tête. Lorsqu’elle meurt effectivement d’un arrêt cardiaque, la chasse au testament commence.

3°. Le Vase Bleu - une jeune homme se demande s’il devient fou car il entend un voix, tous les jours à la même heure sur son parcours de golf. Un appel au secours qu’il est le seul à entendre ; seul le Dr Lavington, psychiatre, est prêt à le croire et l’aider. La "demoiselle en détresse" semble bel et bien exister et le chevaleresque Jake en l’aidant va se mettre dans un drôle de pétrin.

4°. La Mort avait les dents blanches - dans un restaurant londonien où Poirot dîne en compagnie d’un ami, un client décède brusquement. Pour Poirot les indices indiquent qu’il ne s’agit pas d’un accident.

5°. Double Manoeuvre - Poirot et Hastings se rendent dans le Devon ; en cours de route, une ravissante jeune femme aux cheveux roux s’installe dans leur compartiment et leur parle de sa vie auprès d’une tante âgée s’occupant d’antiquités rares. Il semblerait que la tante ait été bernée par un client peu scrupuleux.

6°. Triangle à Rhodes - cette nouvelle a été considérée comme le brouillon du roman "Evil under the Sun" . Poirot est en vacances à Rhodes et en est déçu. Parmi les rares clients de cette fin d’octobre, deux couples attirent son attention, l’épouse de l’un ayant des visées sur l’époux de l’autre. Lorsque la "séductrice" est retrouvée morte, Hercule - en vacances ou pas - décide d’élucider le crime.

7°. Le Rêve - Poirot est convoqué par un certain Farley qui lui expose que toutes les nuits il fait un rêve très étrange dont la conclusion est qu’il se tue d’un coup de feu. Déçu et mécontent des suggestions du détective, l’homme le congédie mais une semaine plus tard, on le retrouve mort dans les circonstances que celles de son rêve. Suicide ? Poirot ne le pense pas.

8°. Le Mystère du Bahut Espagnol - Poirot et sa secrétaire sont attirés par les titres des journaux relatant le cas d’un meuble dans lequel a été retrouvé le cadavre d’un homme. Le jeune homme chez qui se tenait la soirée est accusé du crime, mais Poirot ne croit pas à sa culpabilité.

L’ambiance de ces nouvelles diffère quelque peu du style d’ Agatha Christie, en dehors bien sûr des ingrédients habituels : gentry campagnarde, jeunes femmes au physique dramatique, dames riches et âgées, médecins et hobereaux de campagne. Cependant chaque nouvelle convoie une atmosphère empreinte de mystère qui nous tient en haleine et dont la chute est toutefois bien prosaïque.