Solal de Albert Cohen

Solal

Le lundi 26 août 2002 par catherinem

Solal est un beau roman d’amour, un beau roman d’aventure. De voyages en voyages, de réussites sociales magnifiques en déchéances terribles, d’histoires sentimentales en ruptures, Solal mène sa barque dans la terrible aventure de la vie jusqu’à sa fin tragique.

Mais Solal est aussi et surtout la démonstration de l’attachement à des valeurs, une culture et une religion. C’est le déchirement d’un être follement amoureux d’une femme qui n’a pas les mêmes croyances que lui. Et c’est la désespérance progressive de cet être qui n’arrivera jamais à concilier les deux.

Le début du livre annonce une histoire relativement légère, parsemée de visages loufoques, puis la confrontation entre judaïsme et catholicisme devient de plus en plus présente, et on découvre un livre très profond, très prenant.


  • Re : Solal - Albert Cohen  24 octobre 2002
    Pendant de longues années j’ai été amoureuse de Solal ! L’amant grandiose et tellement séduisant de la Méditerrannée .Et puis j’ai lu Belle du Seigneur , l’ultime histoire d’Amour fatale, tellement belle ou Solal un peu plus vieux, encore plus intelligent, encore plus torturé a détourné mon coeur de midinette des grands élans de la passion destructice ... a m’en dégouter, presque ( ! ), de l’amour entre un homme et une femme puisque la conclusion de ce livre était que seule la mort peut réelement sauvegarder les sentiments véritables .Et puis j’ai lu Le livre de ma mere, déclaration postume de l’écrivain à sa genitrice, j’ai pleuré à chaque page. Albert Cohen est devenu un de mes auteurs préférés par ses histoires, l’écho qu"elles ont toujours eu en moi , par son style étincelant , apanage il me semble des écrivains dont le français est la langue d’adoption et par sa grande lucidité parfois desespérante sur son époque .
    Répondre à ce message
    • > Re : Solal - Albert Cohen 7 août 2004, par Moise
      Vous en parlez magnifiquement bien et avec tellement d’emotion et de pudeur. Bravo ... et merci de donner l’envie à ceux qui ne le connaissent pas encore, de découvrir Albert Cohen. Le livre de ma mère est le plus bel hommage qu’un homme puisse rendre à sa Maman. J’aurais tant aime l’offrir à la mienne ! Je ne connaissaais pas encore Albert Cohen et ma mère ne pouvait attendre que je le decouvre. Elle est "partie" alors que j’avais quatorze ans. Le livre de Cohen lui aurait fait comprendre (elle le savait,je pense) que mon amour pour elle était aussi profond que celui de l’écrivain pour la sienne. Merci de me l’avoir rappele.
      Répondre à ce message
      • > Re : Solal - Albert Cohen 25 octobre 2007
        Vos commentaires sont très juste et tres émouvant !
        Répondre à ce message