Soeur Marie-Thérèse des Batignolles de Maëster

Soeur Marie-Thérèse des Batignolles

Le mardi 9 novembre 2004 par Mario_Heimburger

Amateurs d’humour gras, irrévérencieux, exagéré, lourd, soyez les bienvenus dans cette série BD très iconoclaste. Soeur Marie-Thérèse, c’est une bonne soeur ivrogne, grosse, obsédée par le sexe et par Elvis, fumant régulièrement un petit pétard. Entourée du Père Honet, de la mère supérieure hystérique et de Jésus, le jardinier portugais, elle vivra des aventures hilarantes le temps de quelques "sketches".

Rien ne sera épargné, surtout pas Dieu et les bondieuseries. Les dessins sont surchargés, comprenant souvent des gags à l’arrière plan ou des éléments absurdes comme ce distributeur de graines pour pigeons à 1F, des pannonceaux à contenu variable suivant les cases, etc.

Moi, ça me fait hurler de rire, mais je sais prendre du recul. Ca fera sans doute se désespérer d’autres... Avec des affirmations franchement cyniques comme "si vous gardez un chômeur chez vous, faites-le castrer", ou "même les tatoués, c’est des pédés de nos jours" ou "au royaume des aveugles il y a des borgnes à ne pas dépasser", c’est sûr, ça ne fera pas rire tout le monde.

Allez, quand même un point négatif : les chutes des histoires sont souvent bien tristes par rapport à leur début. C’est pas facile de savoir s’arrêter, on dirait...

Ed. Fluide Glacial, Avril 1989


  • > Soeur Marie-Thérèse des Batignolles  27 janvier 2005, par bastet
    si seulement les bonnes soeurs du couvent des oiseaux où je fis un bref passage lorsque j’avais 6 ans avait ressemblé à soeur marie-thérèse, j’aurais certainement beaucoup moins pleuré pour revoir ma mère... lol
    Répondre à ce message