Retour a Cayro de Dorothy Allison

Retour a Cayro

Le jeudi 24 juin 2004

Cela peut se lire comme un roman que l’on emmènerait à la plage, on lirait ça confortablement installé devant la mer et on oublierait tout. Le temps, les cris des enfants qui se chamaillent et on plongerait dans l’Amérique profonde au côté de Délia, l’héroïne magique de Dorothy Allison

L’Amérique du centre et du plein soleil, des préjugés, de la petitesse d’esprit déguisée en piété. Délia revient à Caryo, son village d’enfance et de prime jeunesse et essaie de racheter son passé perdu...

C’est beau, ça fait pleurer et sourire, ça fait comprendre plein de choses sur nos vies...

Ce livre est d’une rare sobriété , ne s’étale pas en bons sentiments ni en facilités stylistiques. C’est l’histoire d’une femme, d’une mère magnifique et désemparée qui lutte et qui conquiert sa liberté intérieure. Voilà cette femme-là c’est devenue mon amie le temps d’un roman et jamais je ne l’oublierai...