Rendez-vous avec la mort de Agatha Christie

Appointment with Death

Rendez-vous avec la mort

Le lundi 9 août 2004 par Sheherazade

Hercule Poirot prend quelques vacances au Moyen-Orient ; du balcon de sa chambre à Jerusalem, il perçoit la conversation de deux jeunes gens, dont la conclusion est "Tu vois bien qu’il faut qu’on la tue, n’est-ce-pas" ?

La première partie du livre permet au lecteur de faire la connaissance des personnages, à commencer par la famille Boynton, consistant en la mère, énorme mégère en mauvaise santé, dont le seul plaisir est de tourmenter sadiquement ses enfants, les deux fils et la fille issus d’un premier mariage et leur demi-soeur, sa propre fille apparemment en proie à des troubles psychiques assez sérieux. Le fils aîné est marié à Nadine, une jeune femme sur laquelle la belle-mère a peu d’influence ; personne n’ose s’opposer à l’abominable vieille dame dont le regard exprime autant de méchanceté que ses paroles.

Bien que l’odieuse Mrs. Boynton empêche les jeunes gens de fréquenter d’autres personnes en dehors de leur cercle, les Boynton sont suivis par un jeune Américain, espèrant tirer Nadine des griffes du monstre.

Il y a encore Miss Sarah King, jeune médecin nouvellement diplômée et le célèbre docteur Gérard, spécialiste des maladies nerveuses. Sans oublier une lady anglaise, autoritaire, pompeuse, voulant tout diriger à sa façon et une vieille fille gauche et timide, réalisant le rêve de sa vie.

Lors d’une excursion dans les ruines de Petra, Mrs. Boynton mère est retrouvée morte, apparemment d’un excès de chaleur qui ne vaut rien pour les cardiaques mais le policier chargé des formalités en doute en raison d’une trace de piqûre. Ses soupçons semblent fondés, puisque la vieille femme est morte d’un excès de digitaline. Ami de Poirot, le policier lui demande de l’aide ce qui n’est pas sans faire souffrir le petit détective, dont les pieds souffrent tellement dans ses superbes chaussures de cuir fin supportant mal le sable et la chaleur.

Compte tenu des hésitations et troubles des membres de la famille Boynton, les soupçons se portent sur eux mais Poirot, se basant sur les interrogatoires, n’exclut cependant pas la culpabilité d’un autre participant à l’excursion, d’autant plus qu’on lui parle d’un homme mystérieux sur les lieux du crime.

Lorsqu’ils les réunira tous dans le salon de l’hôtel, le grand Hercule Poirot dévoilera le coupable à la surprise générale.

Décidément, même lorsqu’il est en vacances, le célèbre détective belge se retrouve face au crime et ce pour notre plus grand plaisir ! Agatha Christie offre dans cet autre volet de la trilogie de Poirot au Moyen-Orient un polar psychologique avec ce nouveau modèle de famille dysfonctionnelle dont elle a le secret ; la Reine du Crime excelle dans la description de portraits.

La première partie du roman est consacrée à la présentation des personnages, au développement de l’intrigue qui mènera au crime et à ses motifs. Son excellente connaissance du Moyen-Orient permet un agréable dépaysement.


  • Rendez-vous avec la mort  28 juin 2008, par Rosalinda
    J’ai lu ce roman passionnant et j’ai remarqué qu’il est composé de 2 parties :la première, ou le narrateur est interne et rapporte les sentiments de sarah king la doctoresse ;la deuxième est marquée par l’intervention d’Hercule Poirot qui tient l’enquete en main. C’est une histoire policière spéciale caractérisée par l’utilisation de données psychologique pour atteindre la vérité et la connaitre. le personnage qui m’a le plus est la petite Geneviève avec son airdétaché et envoutant et ses cheveux roux et or.Croyez moi elle vous fera rever !
    Répondre à ce message