Quatre Soldats de Hubert Mingarelli

Quatre Soldats

Le lundi 13 octobre 2003 par guillaumeMICMAC

Hubert Mingarelli, nous fait partager dans ce roman (le 10éme !), la vie de quatre soldats. Ce récit touchant, simple, et beau est écrit avec un style pur. C’est une longue nouvelle où les circonstances ne comptent pas autant que le désarroi moral. Les dialogues, les doutes, les sentiments de ces quatre soldats, issus de l’Armée rouge, sont retranscrit par l’auteur.

La beauté des scènes muettes nous montre bien la qualité de cet écrivain qui fait de cette histoire simple une petite merveille...

Après un hiver difficile, les protagonistes découvrent, avant de retourner sur les champs de bataille, un étang où il passeront leurs journée, mais aussi les perquisitions, et le jeu de dés.

Un jour, on leur apporte un jeune a former : le cinquième soldat. La nouvelle recrue, un gamin, est enrôlé volontaire. Sa présence irradie les autres car il est le seul à savoir écrire...

Mais « le ciel est sans fin » et rien n’est sauvé.

A lire, même si, à mon avis, ce n’est pas le meilleur de cet auteur.

Il a déjà publié : Le bruit du vent (livre superbe, a lire en priorité), une rivière verte et silencieuse, etc.....


  • Le prix Médicis à Hubert Mingarelli   27 octobre 2003, par Dadoo

    PARIS, 27 oct (AFP) - 27/10/2003 12h28 - Le prix Médicis 2003 du roman français a été attribué à Hubert Mingarelli pour "Quatre soldats" (Le Seuil), a annoncé le jury lundi à Paris.

    Le prix Médicis du roman étranger est revenu à l’Espagnol Enrique Vila-Matas pour "Le mal de Montano" (Bourgois), et celui de l’essai à Michel Schneider pour "Morts imaginaires" (Grasset).

    Hubert Mingarelli a obtenu 6 voix au premier tour contre 3 à Richard Millet pour "Ma vie parmi les ombres" (Gallimard) et une à Alain Fleischer pour "Les angles morts" (Le Seuil), selon le jury.

    Lire la suite


    Répondre à ce message