Quand nous étions orphelins de Kazuo Ishiguro

Quand nous étions orphelins

Le samedi 13 novembre 2010 par Claudine Brossard

Ce livre m’a transportée dans deux atmosphères bien étranges : celle de l’Angleterre huppée des années trente et celle de Shangai divisée entre les concessions coloniales l’invasion japonaise, l’armée du Kuomintang et les intérêts liés au commerce de la drogue.

Le coté totalement décalé, de par son éducation et sa situation sociale, du héros, le détective Christopher Bank, m’a beaucoup amusée. Ses aventures rocambolesques dans la ville de son enfance pour y retrouver ses parents disparus des années plus tôt, m’ont fait songer à Tintin.

Présentation de l’éditeur

En Angleterre, dans les années trente, Christopher Banks, qui a consacré sa vie à combattre le mal, est devenu un détective prestigieux. Cependant, un crime n’a jamais cessé de le hanter : l’énigmatique disparition de ses parents dans la Concession internationale du vieux Shanghai, lorsqu’il était encore enfant. Au moment où le monde marche vers la Seconde Guerre mondiale, que les diplomates anglais s’étourdissent à Shanghai, Christopher décide de retourner en Chine et tente de résoudre le mystère de son passé... Kazuo Ishiguro mêle avec brio les rebondissements d’une enquête policière aux tourbillonnements d’une mémoire, pour nous raconter l’histoire d’un homme déboussolé, entre les derniers feux de l’Europe et l’émergence d’une autre Asie.