Qu’elle repose en paix de Jonathan Kelleman

Le passé ne passe jamais !

Qu’elle repose en paix

Le samedi 11 février 2006 par channe01

Pas facile d’oublier le passé. On l’ensevelit sous des couches et des couches de présent et de futur, et vlan, le passé nous revient à la figure. Et ça fait mal. Voulant dissimuler son homosexualité, refusant les compromis mettant en cause son intégrité, Milo Sturgis ne voulait pas faire marche arrière.

Mais un album de photos atroces reçues par son équipier, le psychologue Alex Delaware, les contraint tous les deux à faire face. Pour Alex, c’est faire face au deuxième départ de sa compagne, Robin.

Ce n’est pas la première fois qu’elle prend ses distances mais Alex a bien peur que la rupture ne se confirme cette fois. D’autant que Robin n’apprécie pas qu’il mette leurs vie en péril dans ses démêlées policières avec Milo. Dès le début, ça se gâte. Sa hiérarchie invite Milo à prendre des congés, ils sont tous les deux mis sous surveillance. Qu’ont-ils été dénichés dans les placards des promoteurs immobiliers de Los Angeles ?

Au final, j’ai été un peu déçue par l’accélération subite de l’enquête comme s’il fallait brutalement en finir. Mais c’est sans doute parce que le rythme n’est pas aussi soutenu que dans les autres Kellerman.

Cependant, le personnage de Milo Sturgis prend de plus en plus d’importance. Et je le verrais assez bien faire cavalier seul pour une enquête. Qui sait ? Le temps qu’Alex se réconcilie avec Robin.

-  Jonathan Kellerman
-  Qu’elle repose en paix
-  Editions du seuil
-  ISBN /2020558491