Peindre, c’est aimer à nouveau de Henry Miller

Peindre, c’est aimer à nouveau

Le dimanche 23 mai 2004 par Sheherazade

Henry Miller qui fut qualifié d’auteur scandaleux (on a fait pire depuis !) a toujours considéré l’écriture comme son meilleur moyen d’expression. Quelque part au fond de sa mémoire, il avait enfoui ses dons pleins d’originalité pour le dessin et la peinture, suite au jugement de son professeur d’académie, ayant décrété que de toute façon il ne ferait jamais rien de bon !

Dans ce petit livre-bijou, écrit dans les années 60, Miller égrène les souvenirs qui l’amenèrent à reprendre crayons et pinceaux et de se lancer dans l’aquarelle.

Il adorait flâner du côté de la Cinquième Avenue à New York, où à l’un des angles se situe une bouquinerie de livres d’art. Dans ses souvenirs, il se remémore les années parisiennes où ses amis se nommaient Paul Klee ou Pablo Picasso.

Henry Miller, comme beaucoup d’artistes, a brûlé la chandelle par les deux bouts et en ces années 60, il est passé par une grave période de dépression. C’est là que passant outre ce jugement hautement pédagogique émis par son prof, il décida de se remettre à peindre, parce que cela lui est venu soudain que "Peindre c’était se remettre à aimer et aimer, c’est se remettre à vivre pleinement".

Je ne peux que vous recommander de vous précipiter sur ce livre s’il est encore édité ; c’est un petit livre très intense qui ne se raconte pas. Il est traversé de références artistiques et littéraires et empreint d’énormément de sentiment. Il est émouvant, plein d’ironie et de tendresse pour la vie.

Je me répète et je le maintiens : la vie des peintres (ou d’autres artistes) n’a pas besoin d’être romancée, elle est un roman en elle-même. Leurs oeuvres reflètent leurs rêves et leurs tourments, leurs espoirs et leur désespoir ; elles nous permettent de faire bouger notre imagination, nos rêves ; elles nous font penser et réfléchir.


  • Peindre, c’est aimer à nouveau  2 février 2008, par
    Je cherche ce livre depuis 20 ans en librairie puis en bouquinerie... En vain ! Je l’ai lu voici 20 ans, ; il était dans sur les rayons de la bibliothèque de la commune : j’aurais dû le voler !!! C’est un livre qui fait du bien ! Je suis ravie de voir que des lecteurs ont partagé mon bonheur à le découvrir !
    "Peindre, c’est aimer à nouveau", d’Henry Miller
    Répondre à ce message
    • Peindre, c’est aimer à nouveau 2 octobre 2012, par
      Je recherche également ce livre que j’ai également lu il y a presque 20 ans.. ! et serais très heureuse de pouvoir le relire et le faire lire autour de moi : "c’est un véritable petit bijou" qui apporte tant.
      Répondre à ce message