Pas de bug dans la pizza de Denise Danks

"The Pizza House crash"

 Pas de bug dans la pizza

Le dimanche 30 mai 2004 par Sheherazade

Georgina Powers, journaliste intelligente, jolie, cynique, travaille pour Technology Week, un magazine ne traitant que du monde de l’informatique. Sa vie privée est un désastre et la plupart du temps, sort toute la nuit et arrive au boulot avec la gueule de bois.

Cela lui occasionne quelques problèmes avec son patron et voilà que son meilleur ami, chauffeur de taxi et "hacker" de génie, lui fait comprendre qu’il commence à se lasser de son rôle de "nounou". Il aimerait que leur amitié évolue, bref une complication supplémentaire. Là-dessus elle apprend la mort de son cousin, garçon gentil, homosexuel, n’ayant jamais fait de mal à personne ; cette mort paraît suspecte à la jeune femme et elle décide de mener sa propre enquête. Il semblerait que Julian ait été assassiné par le biais de messages subliminaux sur son ordinateur. Elle découvre que son cousin, programmeur informatique plutôt médiocre s’était vu offrir un poste de très haut niveau dans une entreprise de pointe aux USA ; comme par hasard, cette société n’existe pas ! La journaliste découvre par ailleurs que son ex-mari est trempé jusqu’au cou dans cette affaire d’escroquerie et elle est même convaincue que l’ex a tué le cousin.

La situation pour Georgina va devenir infernale : son appartement sera complètement saccagé ; elle se fera agresser plusieurs fois et de plus, c’est elle qui se fait arrêter pour meurtre. Comment convaincre l’inspecteur Falk de son innocence et faire mettre les vrais coupables sous les verrous ?

Les "hackers", tout comme les tueurs en série, deviennent un incontournable des polars. J’ai eu pas mal de difficultés à comprendre "The Pizza House Crash ", en dehors de l’enquête proprement dite, car il est énormément question d’informatique et de magouillages boursiers, deux domaines qui me sont assez hermétiques.

L’auteur nous livre quelques explications plutôt confuses notamment dans le développement de l’escroquerie qui est à la base du meurtre.