Par le vent de Viviane Moore

La Trilogie Celte

Par le vent

Le dimanche 3 juillet 2005 par Sheherazade

Par ce troisième volet se termine la quête d’Eogan le Sombre et de Fergus le Rouge, jeunes druides à la recherche d’Oengus et de Dylan, l’enfant de la vague. Ce périple les entraînent sur l’île des "neuf magiciennes", un lieu de savoir ancestral, ces "neuf magiciennes", il leur faudra les défendre et les libérer d’un sort étrange.

Pendant ce temps, tout près en Armorique "la terre qui fait face à la mer", une légion romaine sous la conduite d’un ancien préfet de Rome d’origine gauloise, accompagné du tribun Flavius a pour mission de conduire les dernières familles patriciennes romaines hors de Gaule. La puissance de Rome est menacée par les barbares. Le quartier général romain a été incendié par des rebelles, poursuivis par la cohorte d’un Grec sanguinaire dont l’arme mortelle est son molosse.

Parmi les rebelles figuraient un homme et un enfant, ceux précisément que recherchent Eogan et Fergus. La suite de leur voyage les emmènera vers le Mont Dol et le Mont Tombe (l’actuel Mont-St-Michel). Le voyage, lorsqu’Eogan et son père Oengus seront enfin réunis, s’arrêtera aux Iles au Nord du Monde, où tout s’explique paraît-il.

Le fils tuera-t-il enfin le père pour venger Aifé, sa mère ? Deirdre, la jolie druidesse, soeur d’Eogan, sera-t-elle sur le rivage à l’attendre comme elle l’avait promis à Fergus ? Saura-t-on enfin qui est le jeune Dylan ?

Ce dernier volet de la Trilogie Celte s’achève malheureusement dans l’ennui ; il n’a pas autant de poésie et de magie que "Par le Feu" et " Par la Vague" , les deux premiers chapitres de la série. Les différents instants du roman sont assez décousus, on se surprend à se demander qui est tel personnage, quel est son but, sa signification dans l’histoire, les Romains y débarquent au grand étonnement du lecteur qui se demande s’ils ont vraiment besoin d’y être.

Bref une grosse déception pour moi, après la magie qui m’avait tant charmée et séduite dans les deux premiers volumes.