Origine suspecte de Patricia MacDonald

Suspicious origin

Origine suspecte

Le mercredi 14 juillet 2004 par Sheherazade

Lorsque Britt Andersen apprend que sa soeur Greta est morte dans l’incendie de sa maison, la jeune femme décide de se rendre dans le Vermont pour les funérailles. Elle se rend vite compte que sa présence n’est pas totalement bienvenue, puisque Greta et elle s’étaient perdues de vue. Une seule alliée, toutefois, Zoe sa nièce qui s’attache instantanément à elle.

Après avoir surpris quelques remarques, Britt décide d’élucider le mystère de la mort de sa soeur et sur cet incendie qui selon le chef des pompiers était criminel. Personne n’ignorait la passion de Greta pour les bougies et le criminel a versé du thinner à peinture dans la maison ; de plus les piles de l’alarme à incendie étaient enlevées, bref Greta n’avait aucune chance de s’en tirer.

Pour Britt, il ne fait aucun doute que le coupable est le mari de Greta, d’autant plus qu’elle venait d’augmenter son assurance-vie. De plus, il semble au mieux avec sa collaboratrice. Seulement, malgré tous les soupçons qui pèsent sur son père, la jeune Zoé refuse de croire à sa culpabilité et devant sa véhémence, Britt Andersen décide de laisser le bénéfice du doute à son beau-frère et de découvrir l’assassin de sa soeur au risque de sa propre vie. Et quel rôle jouent donc les Carmichael, ces voisins si parfaits sur le point d’adopter un bébé ?

L’intrigue de ce suspense de Patricia McDonald démarre lentement, mais devient de plus en plus nerveuse au fil de l’histoire ; l’atmosphère qui règne dans ce joli village du Vermont est tendue, les protagonistes sont immergés dans leur animosité. Le personnage le plus attachant est la tendre Zoe, souffrant d’avoir perdu sa mère mais croyant dur comme fer à l’innocence de son père et déterminée à garder sa tante auprès d’elle. Une excellente lecture de vacances.


  • > Origine suspecte  12 septembre 2004, par Kristin08tom
    ce livre nous plonge dans une intrigue tout à fait spectaculaire. dans ce livre Patricia Macdonald gère son sujet avec brio. ses personnages ont certains une double facette comme le personnage d’Alec ce qui ne fait qu’augmenter le suspence.mains tremblantes, sueur au front vous ne rêverez que d’une chose : que ça se finisse bien. Un vrai bonheur !!
    Répondre à ce message