Ondes de Choc de Jennifer Rowe

Ondes de Choc

Le mercredi 5 mars 2003 par Feline

Jennifer Rowe, écrivain australien, nous offre une nouvelle enquête de Verity Birdwood, alias Birdie, et de son ami, l’inspecteur Dan Toby. Installée depuis peu à son compte en tant que « détective privé », Birdie se voit confier une première enquête par Max Tully, célèbre animateur radio, ami de son père.

Lors d’une soirée, à laquelle Birdie était confiée, l’illustre personnage annonce son futur mariage avec Mai, une jeune asiatique qui gère l’intendance de son immense propriété. Peu de temps après, il demande à vérity de venir s’installer chez lui, afin de démasquer l’auteur de lettres anonymes, le menaçant de faire des révélations sur sa future épouse. Peu surprise, la nouvelle n’ayant pas fait que des heureux, Birdie se plie de bonne grâce. Mais la découverte du cadavre de la jeune femme dans le jardin quelques jours plus tard transforme une banale histoire de menace en véritable affaire criminelle. D’autant plus que les suspects ne manquent pas : Wendy, la fille née du premier mariage de Max ; Douglas, issu de son second mariage ; Berwyn Tully, sa troisième épouse, dont le divorce est en cours ; Isa, la fidèle amie de toujours mais aussi le jardinier d ?Isa, dont on découvre qu’il connaissait la victime.

Jennifer Rowe excelle dans le roman de détection dans la pure tradition anglaise. Chacun de ses livres est un pure délice. Elle n’hésite pas à renouveller le genre en ne situant pas le meurtre dès les premières pages mais en consacrant une bonne partie du livre à la mise en place des personnages et du drame. Des personnages qui ne sont pas creux et sans épaisseur, comme c’est souvent le cas de ce type de roman, mais qui ont une réelle profondeur psychologique. Je la comparerai bien à Martha Grimes ou à Elizabeth Georges, mais sans les longueurs et avec des dénouements plus clairs.