Ombres volées de Kay Hooper

"Stealing Shadows"

Ombres volées

Le vendredi 28 mai 2004 par Sheherazade

Cassandra Neill a hérité des dons de medium des femmes de sa famille ; elle a mis ce don au service la police de Los Angeles, toutefois ce don est plutôt une "malédiction" car la jeune femme se "connecte" sur les cerveaux malades de psychopathes. Certaines de ces situations l’ont déjà amenée à un état comateux, proche de la mort.

Parfois, hélas, le don ne fonctionne pas de manière claire et au cours d’une enquête particulièrement difficile, elle se trompe dans les signes envoyés par son esprit ; l’enfant que tout le monde recherchait est retrouvée morte.

Face à ce coup du sort dont elle se sent responsable, Cassie fuit à Ryan’s Buff, petite ville calme de la Caroline du Nord où elle possède une maison, héritée de sa tante.

Malheureusement, après six mois de calme et de paix, le medium reçoit à nouveau des visions de meurtre. Elle en informe le sheriff de la ville, qui la remballe froidement, elle reçoit cependant l’ aide du juge Ben Ryan, héritiers des fondateurs de la ville. Lorsque le premier meurtre est commis, tel que Cassandra l’avait décrit, elle devient le suspect n°1 aux yeux du sheriff, Ben Ryan tente de convaincre son ami d’accepter l’aide télépathique de la jeune femme.

Débarque aussi dans la ville, un certain Bishop, agent du FBI spécialisé dans les meurtres en série et une vieille connaissance de Los Angeles.

D’autres prémonitions de meurtres de plus en plus brutaux vont envahir Cassandra ; certains ne peuvent être évités, le cerveau de ce meurtrier-ci étant particulièrement tordu, il semble être l’essence même du mal.

Le dénouement de l’enquête sera une véritable course contre la montre, car l’esprit du monstre criminel refuse de "lâcher" Cassie et elle ne sortira indemne de cette aventure que d’extrême justesse.

Kay Hooper est une spécialiste des "polars paranormaux" ; personnellement, c’est la première fois que j’en lis. J’ai eu l’impression d’être "aspirée" par l’action et les tourments que traverse la jeune medium.

Frissons garantis !