Nicolas Eymerich, inquisiteur de Valerio Evangelisti

Nicolas Eymerich, inquisiteur

Le mardi 15 février 2005 par Mario_Heimburger

Espagne, 1352 : Nicolas Eymerich est nommé inquisiteur, par son prédecesseur, sur son lit de mort. Son titre est controversé, alors même qu’un étrange culte démoniaque semble avoir pris possession de la région d’Aragon...

Espace, 2194 : un vaisseau voyageant par réplication psytronique entame un voyage aux buts douteux mené par un abbé fanatique... Il sera transporté en 1352, mais loin, très loin de la terre...

Texas, dans un avenir pas si lointain. Les extrêmistes religieux arrivent au pouvoir. Les théories d’un savant décrié sur l’énergie psytronique intéresse beaucoup le nouveau pouvoir. Que de possibilités...

Tressant son réçit comme une natte au dessin complexe, Evangelisti construit peu à peu, par touches subtiles, une histoire complexe et effrayante. Un roman d’une rare intelligence, où finalement le personnage de l’inquisiteur tient une bien petite place, mais rayonne de toute sa personnalité ambigue.

On peut buter un peu sur la traduction qui ne rend sans doute pas hommage au texte original, voir sur les parfois fumeuses mais intéressantes théories physiques, mais le roman reste passionnant.

Et je me suis laissé dire que ce n’était pas le meilleur de la série...


  • > Nicolas Eymerich, inquisiteur  18 février 2005, par bastet

    cher mario, je n’ai pas encore décidé si j’allais te remercier ou te maudire ... ;-) tout comme dadoo d’ailleurs ! david, mon fils aîné, a découvert "MaBiblio" par mon entremise puisqu’il sait que j’y sévis de temps en temps, aussi lit-il toutes vos critiques de sci-fi et qui c’est qui peut lui acheter tous ses bouquins à présent ? hé oui, sa MANMAN ... lol

    blague à part, je suis ravie que par l’entremise de son adorable petite copine et de vos critiques, il reprenne goût à la lecture. Il est plutôt "fantasy et sci-fi" et pas du tout "polars" comme sa mère ! En tout cas pas du tout non plus "Marc Levy" ... ouf ouf ouf !

    de toute façon, ton enthousiasme et celui de dadoo sont communicatifs et je vais bientôt entamer les fameux "Robots".


    Répondre à ce message
    • > Nicolas Eymerich, inquisiteur 18 février 2005, par Mario_Heimburger

      Les polars, c’est très bien aussi, mais c’est un domaine tellement vaste que j’ai peur d’y mettre les pieds (à part pour Ellroy que j’ai lu intégralement).

      En tous cas, je suis bien content de voir que mes quelques commentaires occasionnels donnent envie de lire ! Pour plus de sécurité, je devrais peut-être lire et "descendre" un livre de Levy supplémentaire... En même temps, vu les 30 et quelques livres qui s’entassent sur ma table de chevet, je risque d’avoir du mal à le caser...

      Pour les robots, c’est du tout bon : c’est de la SF froide et logique et il manque donc un côté affectif, mais tout ce que j’ai lu d’Asimov m’a émerveillé par sa construction et sa logique...


      Répondre à ce message