Murder Wears a Cowl de Paul Doherty

Murder Wears a Cowl

Le dimanche 6 juin 2004 par Sheherazade

Un tueur en série égorge et mutile les prostituées de Londres. Jusqu’à présent, déjà 16 jeunes femmes ont perdu la vie. Edward Ier d’Angleterre fait appel à son maître du Sceau Royal Hugh Corbett, car la veuve de l’un de ses anciens compagnons d’armes, Lady Somerville, a aussi été assassinée, de même que le prêtre qui s’occupait de l’institution charitable des Soeurs de Sainte-Martha dont elle faisait partie. Cette association de veuves et nobles dames généreuses a pour mission d’aider les prostituées.

Corbett décide de refuser cette mission car il y a trop longtemps qu’il est séparé de son épouse et de leur petite fille ; Edward Ier est connu pour ses caprises et sautes d’humeur et après avoir menacé son enquêteur de mort, il l’anoblit et lui fait le numéro du seul ami qu’il ait sur cette terre ; bref, Corbett est piégé ! il se met donc à parcourir Londres avec ses écuyers pour son enquête.

Simultanément il lui faut observer les allées et venues de l’envoyé/espion de Philippe IV de France et celles d’un brigand notoire passé maître dans l’art du déguisement, Richard Puddlicott, recherché à travers toute l’Europe.

L’enquêteur royal se rend auprès des Soeurs de Sainte-Martha pour glâner des éléments et apprend que Lady Sommerville répétait sans cesse "L’habit ne fait pas le moine" ; pour Corbett, il ne fait aucun doute que les meurtres des prostituées, de Lady Somerville et du père Benedict sont liés à ce qui se trame dans l’enceinte de l’abbaye de Westminster où le décès du père supérieur occasionne un laisser-aller évident.

Trouver le ou les meurtriers sera une tâche ardue et dangereuse pour Corbett et ses acolytes.

Comme toujours, le point de départ d’un roman de P. Doherty est un événement historique réel - ici un épisode de la vie du voleur Puddlicott mort sur le gibet, ainsi que le vol du trésor de l’Abbaye de Westminster, autour duquel l’auteur a bâti une trame policière passionnante, avec personnages multiples et truculents.