Mort sur le Nil de Agatha Christie

La croisière s’amuse ... mortellement !

Mort sur le Nil

Le dimanche 8 août 2004 par Sheherazade

Le célèbre détective belge, Hercule Poirot, assiste un soir, dans un restaurant londonien, à une conversation entre une jeune femme passionnée et son fiancé anglais, plus distant. Leur conversation porte sur leur prochain voyage de noces en Egypte et le futur emploi du jeune homme, grâce à la meilleure amie de sa fiancée.

Quelque temps après, alors qu’il embarque pour une croisière sur le Nil, il retrouve le jeune homme marié à Linnet Ridgeway, dont il devait devenir le secrétaire ; ainsi la richissime héritière est non seulement très belle et intelligente mais peu scrupuleuse également. Habituée à être l’objet de tous les regards, Mrs. Doyle-Ridgeway semble perpétuellement en représentation, mais "Papa" Poirot décèle de l’inquiétude dans son regard... A juste titre, voici que monte à bord Jacqueline de Bellefort, l’ex-fiancée qui poursuit les jeunes mariés depuis le début de leur lune de miel afin de la leur gâcher au maximum. En vain, Poirot tente-t-il de la raisonner et de lui faire remettre l’arme-bijou qu’elle garde sur elle, mais elle reste sourde à toute parole de raison et harcèle le couple.

A bord du Karnak qui va les emporter au fil du Nil se retrouvent les personnages hétéroclites dont raffole la Reine du Crime, certains même à la limite de la caricature : il y a là une charmante vieille dame et son oisif de fils ; Rosalie Otterbourne et son excentrique mère, romancière à succès et alcoolique ; un archéologue italien peu amène et une Américaine dédaigneuse, autoritaire et mesquine avec ses compagnes de voyages, sans oublier un homme d’affaires qui poursuit l’héritière afin d’obtenir des signatures importantes.

Lors d’une escale, un vieil ami d’Hercule Poirot monte à bord du bateau ; il s’agit du Colonel Race à la recherche d’un assassin qui se trouverait à bord.

Au cours d’une soirée de bridge, après une journée de chaleur accablante, Jackie se dispute avec Simon Doyle et lui tire dessus ; heureusement il n’est que blessé au genou. Le lendemain, le drame que redoutait le détective éclate ; on retrouve Linnet tuée d’une balle dans la tête et son superbe collier de perles a disparu. Serait-ce le vol le motif du crime ? Ou la passion ? En tout cas, Mlle de Bellefort clame son innocence. Le colonel Race commence à se décourager d’autant plus que la femme de chambre de Mrs. Doyle est également assassinée, ensuite c’est la romancière qui mourra pour avoir demandé à parler à Poirot. Heureusement la perspicacité des petites cellules grises du grand Hercule Poirot n’est jamais prise en défaut, que l’on vogue sur le Nil ou que l’on soit dans un salon de thé. Il réunit tout ce petit monde dans le grand salon du bateau et dévoilera magistralement l’identité du coupable.

Cette aventure sur le Nil - l’un des volets de la trilogie du Moyen-Orient avec Poirot - contient tous les éléments chers à Agatha Christie et comporte pas mal de rebondissements, avec de multiples petites touches d’humour et un dépaysement garanti grâce aux superbes paysages égyptiens.


  • Mort sur le Nil  10 février 2008

    Cette article est particulièrement bien fait !

    Je félicite, les personnes qui l’on fait !


    Répondre à ce message
  • Mort sur le Nil  2 juillet 2007
    ma petite Zouzou, Je suis une fan de lamie Agatha, et les 10 petits nègres sont un petit chef d’oeuvre du genre que je te conseille de lire szi ce n’est déjà fait !
    Répondre à ce message
  • > Mort sur le Nil  2 septembre 2004, par samantha1212
    Je trouve Mort sur le nil tout à fait passionnant. Tellement que je l’ai lu au :moins trois fois. Mais de toute façon j’adore tous les livres d’Agatha Christie, alors celui-là ou un autre ! Mais bon, ce livre là, je l’adore.
    Répondre à ce message
    • > Mort sur le Nil 2 septembre 2004, par bastet
      je suis vraiment contente de retrouver des amatrices/amateurs de la Reine du Crime sur le site ; j’adore Agatha Christie depuis très longtemps, au début je les lisais "en cachette" en les piochant dans la bibliothèque familiale, mes parents prétendant "que ce n’était pas de mon âge" ! censure stupide s’il en est, car on a fait pire depuis. Mais bon, passons. Je me demande bien d’ailleurs en quoi cela aurait pu pervertir la mentalité d’une fille de 8 ans, avide de lectures. Quelques quarante années plus tard, je n’ai toujours pas compris......LOL
      Répondre à ce message
    • > Mort sur le Nil 2 septembre 2004, par bastet
      je te recommande vivement "Les 10 petits nègres", c’est un vrai chef d’oeuvre
      Répondre à ce message
    • > Mort sur le Nil 23 mai 2008, par roro
      moi jai commencer a lire et pour linsten jaime bien mais je voudrais savoir pourquoi tu aime bien explique plus
      Répondre à ce message