Monologues du vagin de Eve Ensler

Monologues du vagin

Le mardi 14 septembre 2004 par Sheherazade

Faire parler le vagin des femmes, telle est la gageure prise et tenue par l’auteur de théâtre, Eve Ensler. En se basant sur plus de 200 interviews à propos de leurs parties génitales auprès de femmes aux Etats-Unis, tous âges et ethnies confondus, Ensler a écrit ces célèbres "Monologues" tour à tour hilarants, poignants, parfois dérangeants, mais toujours profondément sensibles.

Pour Eve Ensler il était temps d’enfin donner la parole à cette partie du corps dont les femmes osent à peine murmurer le nom et dont les hommes parlent avec vulgarité et désinvolture.

Les soliloques sont parfois lyriques, émouvants, virulents, faits pour frapper les esprits, en utilisant également dans certains passages un vocabulaire cru, mais tout le talent des comédiennes qui les interprétèrent y ont ôté toute vulgarité. La pièce et sa version écrite sous forme de nouvelles sont une seule et même célébration du sexe et de la sexualité des femmes, de leur vulnérabilité mais aussi des violences commises à leur égard.

Différentes éditions des nouvelles et de la pièce elle-même ont servi à récolter des fonds pour aider diverses organisations aidant les femmes en détresse. La pièce a été interprétée par les plus grandes comédiennes en France et outre-Atlantique. "The Vagina Monologues" a obtenu l’Obie Award en 1997 ; Even Ensler présenta tout d’abord la pièce "off-Broadway", ensuite elle l’emmena en tournée de Jerusalem à Londres, en passant par Zagreb, tant dans les théâtres que les universités. Actuellement elle enseigne l’écriture théâtrale à l’université de New York.