Mike contre-attaque de Michael Moore

Mike contre-attaque

Le lundi 24 mars 2003 par Dadoo

Mike contre-attaque rassemble quelques chroniques du célèbre agitateur américain parti en croisade contre l’administration Bush. Sur un fond bien sur sinistre le ton est très drôle et sarcastique. Mike veut mettre les rieurs de son côté et ça marche.

Il détaille par le menu l’administration Bush II et son fonctionnement : les illégalités flagrantes des élections, le clientelisme des secrétaires d’Etats, les liens avec les grandes multinationales. Il montre ainsi le ressort de ce gouvernement.

Il attaque ensuite Bush personnellement : est-il illetré ? est-il alcoolique ? On comprend que Moore donne à W. et ses amis des crises d’urticaires...

Les dernières chroniques ont une porté plus générales : le Capitalisme et ses travers, le racisme des hommes et des blancs. Enfin il termine avec une chronique écologique pas très rassurante.

L’ensemble est bien sur très efficace même si Moore tape un peu en dessous de la ceinture. De plus ces chroniques sont beaucoup trop courtes pour étudier dans le détail (comme dans ces films) ce genre de problèmes.

Par contre il reste les inventions à tomber par terre de Moore : par exemple quand il implore Kofi Annan de venir avec ses casques bleus libérer les USA, on ne peut s’empêcher de rire...

Quatrième de couverture

Le Bandit-en-chef George W. Bush, dit « George II », et son gang, Dick Cheney, Donald Rumsfeld & Co, gouvernent l’Amérique. Ultraconservateurs et richissimes (leur fortune est liée au big business du pétrole, de l’informatique ou des biotechnologies), ils ont fait main basse sur le pays, et partent maintenant en guerre contre l’« Axe du Mal ». Provocateur, corrosif, inquiétant, narcissique, subversif, Mike l’Agitateur-en-chef refuse de leur abandonner le pays et supplie le secrétaire général de l’ONU de déployer ses casques bleus et de rétablir la démocratie ! Le temps est venu, explique-t-il, de lancer la contre-attaque en dénonçant les maux cachés de l’Amérique : l’illettrisme et l’alcoolisme (le président connaît bien les deux problèmes), le racisme (Mike propose aux Noirs un kit de survie !), la libre circulation des armes, la peine de mort, la pauvreté massive, mais aussi l’arrogance et l’irresponsabilité de la politique étrangère de son pays. Pas de doute, Mike est de retour ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son humour ravageur détonne dans le consensus patriotique qui domine aux États-Unis depuis les attentats du 11 septembre 2001.


  • Disney veut censurer un film anti-Bush  5 mai 2004, par Dadoo
    A lire sur libé : « Fahrenheit 9/11 », du trublion Michael Moore, dénonce la politique du président avant le 11 septembre • Et décrit les liens entre les Bush et de grandes familles saoudiennes dont celle de ben Laden
    Disney veut censurer un film anti-Bush
    Répondre à ce message
    • > Disney veut censurer un film anti-Bush 6 mai 2004, par bastet
      il faut inconditionnellement soutenir toutes les actions de Michael Moore ; il est le seul à oser dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Et que Disney veuille censure les anti-Bush n’a rien de surprenant quand on sait que lors de la seconde guerre mondiale, le "grand" Walt Disney était proche des milieux nazis.
      Répondre à ce message