Microfictions de Régis Jauffret

Microfictions

Le dimanche 3 juin 2007 par humanitas

Ne vous fiez pas au titre de ce livre. Il vous ment. Ces fictions n’ont d’irréel que les personnages qu’elles mettent en scène. Les situations, elles, puisent leur source dans le monde qui nous entoure, ce monde si absurde qu’il ne nous tire plus aucune réflexion.

Régis Jauffret nous offre avec son dernier ouvrage un condensé du nihilisme qui immobilise déséspérément l’être humain.

Microfictions se découpe en 500 petites histoires d’une page et demie chacune : 1000 pages d’incompréhension, de questionnement, d’illogique et d’immobilisme.

Les récits sont souvent à la première personne. Nous entrons dans chaque fiction sans presque le vouloir ; la première phrase est un coup de pied qui nous oblige à lire jusqu’au bout cette page et demie de la vie d’êtres en papier qui nous semblent presque plus vivants que ces personnes qui défilent quotidiennement dans la rue.

Microfictions est une boîte de Pandore.

Ouvrez-le seulement, et vous ne pourrez le refermer qu’après avoir laissés s’échapper tous les maux qu’il contient.