Meurtriers sans visage de Henning Mankell

Meurtriers sans visage

Le dimanche 29 septembre 2002 par Sheherazade

Dans le premier roman de la série policière consacrée aux enquêtes de l’inspecteur principal Kurt Wallander, à Ystad, Scanie, nous faisons connaissance avec les personnages qui se retrouveront au fil des enquêtes.

Kurt Wallander a - comme dans les autres livres - des problèmes de toutes sortes, à commencer par un fameux problème de boisson et il n’est réellement pas un alcoolique heureux. Il a également des problèmes de santé et de poids et ses relations personnelles sont désastreuses : sa fille l’ignore, sa femme l’a quitté et divorce, il se dispute sans arrêt avec son père. Son introspection sur l’état de la société suédoise est particulièrement déprimante. Et n’oublions évidemment pas les problèmes avec la presse.

Dans une ferme isolée d’Ystad, au sud de la Suède, un vieux couple de paysans a été littéralement massacré. Pour seul indice, un noeud coulant peu ordinaire et la dernière parole de la vieille femme, à savoir "étranger". Suite à cela, une vague de racisme va se déchaîner et Wallander, en plus de son enquête, va devoir gérer ce problème-là. Le frère de la vieille dame assassinée va apporter des révélations sur le mari de cette dernière et les nombreuses disgressions de l’enquête ne vont pas faciliter le travail de Wallander et de ses collaborateurs.C’est le hasard, et le hasard seul, qui tout à la fin du roman, leur donnera l’indice qui permettra l’arrestation des assassins.

Malgré, à mon sens, un peu trop de disgressions quant à la vie personnelle de Wallander, ce polar est passionnant et il est difficile de le lâcher, une fois commencé.

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : Meurtriers sans visage