Meurtre à Canton de Robert Van Gulik

Meurtre à Canton

Le mercredi 7 août 2002 par Dadoo

L’avant dernière enquête du célèbre Juge Ti l’amène dans le sud de l’Empire Fleuri : à Canton. Ce grand port reçoit de nombreux marins arabes et persans, et contient aussi une minorité préchinoise : les Tankas. Dans ce grand maëlstrom médiéval le Grand Censeur a disparu alors que l’empereur se meurt et que les complots vont bon train dans la capitale...

Le Juge Ti a été nommé à la Cour et est devenu un des personnages principaux de l’Empire. Il est au courant de tous les complots visant à la succession de l’Empereur... Cette enquête est donc vitale pour faire échouer l’Impératrice dans ses intrigues.

Dans ce Canton cosmopolite Robert Van Gulik montre bien le racisme ordinaire de ces chinois médiévaux envers les Arabes et les Tankas. Il en profite pour évoquer l’existence de barbares à la peau blanche et aux cheveux jaunes à l’ouest des Arabes... mais cette information ne paraît vraiment pas essentielle à ces chinois centrés sur leur immense empire...

Plus encore que dans les autres romans de Van Gulik, l’auteur a ici placé une forte touche érotique en faisant apparaître moult danseuses, prostituées, jumelles espiègles etc...

Dans la lignée des autres romans du juge Ti, à lire absolument !