Louis CALAFERTE de Les lectures

Le lundi 6 août 2001

INTROUVABLE DANS CETTE BIBLIOTHEQUE !
CALAFERTE Louis né en 1928 à Turin, a passé son enfance dans la banlieue lyonnaise et je suis lyonnaise. Aidé par Joseph KESSEL (lui, je l’ai trouvé ...), il monte à Paris et entre chez Julliard en 1946. Grand Prix National des Lettres pour l’ensemble de son oeuvre en 1992 et pas un titre de lui dans cette bibliothèque ? Comme Dieu est-ce possible ?

"Rosa Mystica", un chef-d’oeuvre parmi tant d’autres écrit en 1968 (essayez de le trouver ... publié chez Denoël !). L’ami du "narrateur" s’appelle Roger (comme mon père) et sa fille (et filleule du narrateur) s’appelle Geneviève, comme moi ! Qui dit mieux et qui croit au hasard dans la vie ?
  • Louis CALAFERTE  12 novembre 2008, par Ombre

    Bpnjour,

    J’ai découvert Calaferte il y a une quinzaine d’années par le théâtre amateur. J’ai trouvé son théâtre très original, plein d’humour et de poésie. Aujourd’hui, je me régale à relire Septentrion, récit de 1963. J’ai fais un myspace exprès pour lui car je n’en trouvais pas pour faire un lien sur mon blog : http://www.myspace.com/calaferte

    A bientôt.


    Louis Calaferte
    Répondre à ce message
  • Re : Louis CALAFERTE  26 octobre 2002

    Par hasard, découvrir quelques commentaires sur Louis Calaferte...et mes quelques mots...Louis Calaferte, auteur disqualifé, un "bon roman érotique" disait Julliard à propos de Septentrion que Piroué lui avait proposé pour une réedition dans les années 80....seulement voilà, l’auteur de ce siécle avait un "siécle d’avance" (Paraphe)...ce sera donc au XXIéme de le découvrir...le temps aura raison de la place majeur de cet écrivain hors du commun.....

    Pour ceux qui souhaiterait lire Louis, un seul lieu : la Bibliothéque de Lyon où l’ensemble des ouvrages sont présent, même les indisponibles...


    Répondre à ce message
    • Re : Louis CALAFERTE 9 janvier 2003
      Je m’appelle Marie. Calaferte est l’un de mes auteurs préférés et pour moi celui qui a le mieux parlé des femmes. D’une façon crue certes mais extrêmement juste. Il a une parole révélatrice.
      Lisez également l"Incarnation. C’est très cruel, sordide, mais puissant également.
      Je regrette qu’il ne soit pas plus connu. Je regrette aussi n’avoir pu le rencontrer avant qu’il décède.
      Répondre à ce message
  • Re : Louis CALAFERTE  7 octobre 2002
    je viens de lire Satori, je ne connaissais pas Calaferte, et il m’arrive une chose étrange, je le lis partout, mais à haute voix, je n’ai de plaisir à le lire et un grand plaisir, mais à haute voix. Comme si le texte correspondait à un rythme parfait dans mon esprit. J’ai été surprise aussi de voir qu’il invente des mots mais que ses mots prennent un sens dasn le texte. Grande découverte que cet auteur.
    Répondre à ce message
    • Re : Louis CALAFERTE 29 octobre 2002
      Je viens de lire C’est la guerre moi non plus je ne connaissais pas Calaferte cela faisait lomgtemps que je n’avais pas lu une autobiographie de cette qualité et moi aussi j’ai ressenti ce besoin de lire à voix haute son nom restera dans les annales il ne peut en être autrement. Je vous le conseille la dureté de ce récit le rend réel à travers les paroles d’un enfant.....bonne lecture
      Répondre à ce message
    • Re : Louis CALAFERTE 3 juillet 2007

      Bonoir,

      entierement d’accord, Satori est fait pour une lecture à voix haute.


      Répondre à ce message
  • Re : Louis CALAFERTE  8 mai 2002
    Enfin quequ’un qui parle de cet auteur méconnu ou délaissé (parceque dérangeant ?).Cela fait la deuxieme fois que je vois quelqu’un mentionner son nom , curieusement les deux fois ce sont des femmes alors que ses oeuvres (je n’ai lu que Septentrion) sont plutôt antiféministes .
    Son style est éblouissant. C’est un virtuose de l’image. Avec un mot il fait une phrase.
    On retrouve le style de Jack KEROUAC et de John FANTE, mais avec CALAFERTE on passe du stylo au cutter.
    Je cherche une biographie aussi complète que possible sur lui. Existe-t-elle ?
    Merci pour l’info.
    AZERT
    Répondre à ce message
    • Re : Louis CALAFERTE 7 juin 2002


      Calaferte antiféministe ?!
      Pourtant, il me semble qu’il dédie Septentrion à une femme...
      Et d’ailleurs dans ce livre apparaît une femme qu’il aime, dans l’hôtel où il vit. Elle se livre à lui, simplement.
      La mécanique des femmes, c’est tout le côté pourri de la sexualité féminine "amouranisé". Mais c’est aussi un bel hommage.

      Le sexe est beau chez Calaferte, terrible mais sublime. Et ça se passe avec elles.

      Sinon, il existe une biographie intéressante dans Universalis, et puis si on cherche bien sur le web...
      Bien qu’elles demeurent assez frustrantes par leur brièveté.


      Répondre à ce message
  • Re : Louis CALAFERTE  7 août 2001

    Merci pour la note et ... la découverte du site "Lire" (comme si je n’avais pas assez à lire !)

    Résumé de "Rosa Mystica", au verso de l’ouvrage :

    "L’auteur de Requiem des Innocents nous offre cette "biographie spirituelle", dans laquelle il essaye de cerner les fluctuations de la sensibilité secrète d’un homme. Qui est cet homme ? II aurait pu annoncer son retour, entretenir des rapports de bon voisinage, renouer avec une ancienne maîtresse. Mais il préfère la solitude. Il s’est dépris du monde.

    La filleule de cet homme vient passer ses vacances auprès de lui. En acceptant de la recevoir, il pensait à une enfant. Or, c’est presque une femme qui vient vivre sous son toit. Une incarnation de la pureté absolue ou le symbole de la malignité satanique".

    La lecture de cet ouvrage (le premier que je lis de Calaferte ...) m’a laissée, en temps que femme et surtout en raison des prénoms de Roger et Geneviève, plus que troublée ! En tout cas, qui a dit que les femmes étaient plus sensibles que les hommes (certains hommes ...) ? Car, même dans la chanson, les hommes écrivent et décrivent leurs émotions bien mieux que les femmes. Alors ? Messieurs, pour plaire aux femmes et que leur "mécanique" (et la vôtre) fonctionne, arrêtez de vous cacher derrière vos grands airs de machos, de violence, de pouvoir autoritaire, d’asservissement bête et méchant car, quand l’intelligence liée à l’émotion sont là, vous avez la clé du bonheur, le vôtre et celui de la femme et vous vivrez au Paradis au lieu de vivre en enfer !


    Répondre à ce message
  • Re : Louis CALAFERTE  6 août 2001

    Avis aux amateurs :

    Si vous avez lu un ou plusieurs livres de Louis Calaferte, n’hésitez pas à partager votre savoir : cela fera sans aucun doute des heureux !


    Répondre à ce message
    • Re : Louis CALAFERTE 22 septembre 2002

      Aucun commentaire, juste cet extrait.

      "Je veux vous contempler et m’emparer de vous telles que vous êtes depuis toujours dans l’embrun de ma mémoire, avec vos lignes lascives, sveltes, cette fourche magique ondulant sous le cerceau du ventre. Assises des hanches où le monde a dormi. Je me suspendrai des lèvres une dernière fois à la chair blanche de vos mamelles et peut-être leur soutirerai-je à la fin une goutte d’un lait d’éternité. Flexibles, chaudes et légères, éperonnées de pleine jeunesse, pourprées, sexuelles, vierges des noces crépusculaires. Ou vous autres aussi, femmes du dernier déclin, écartées du désir, venez sans honte, je prendrai sous mes doigts le semblant de vos corps délabrés. Le sexe est un royaume aveugle. Et que s’approchent aussi parmi vous les mortes de tous les âges, venant m’offrir, muettes, au sortir de la terre, ce qu’il ne restera d’elles. Quand ce ne serait qu’une poignée de cendres."

      Et si on le taxe a juste titre et reveusement d’obscene alors il vous répondrait :

      Et plic
      Et ploc
      Brelique
      Breloque
      Et flic
      Et floc
      Polique
      Poloque
      Et glic
      Et gloc

      Je mang’ du riz et des carottes
      Des mirzoukis et des darlottes
      Je m’en mets plein la riboulotte
      C’est bi c’est bo c’est ba c’est blotte
      Je grossis bien dans ma culotte

      Et blic Et bloc
      Et clic
      Et cloc
      la nuit je rêve à de gros Phoques
      BerIi
      Berloque

      "


      Répondre à ce message
      • > Re : Louis CALAFERTE 14 mai 2004
        Calaferte c’est LARGE !
        Répondre à ce message
        • CALAFERTE UBER ALLES 15 août 2004, par RICHARD
          j ai presque tous les livres et notamment tous les carnets et journaux. Je l’ai rencontré par hasard à la GARE D AUSTERLITZ en 93 avec GUILLEMETTE et son chien alors que se préparait OPERA BLEU. Comme beaucoup c’est grAce à l’interview des inrocks intitulée l’enfer que je suis rentré dans son oeuvre. Je conseille à toutes et à tous de se le procurer cette interview changera votre vie !!! RICHARD
          Répondre à ce message
          • > CALAFERTE UBER ALLES 13 octobre 2004, par Castel
            Salut est-ce que vous pouvez m’indiquer comment se procurer l’interview des inrocks ? Je suis entrain de tout lire sur, et de, luigi ! Je regrette de ne pas l’avoir rencontrer, dire qu’il n’est plus là depuis si peu ! Merci d’avance. Alain
            Répondre à ce message