Les souffrances du jeune Werther de Goethe

Les souffrances du jeune Werther

Le mardi 18 mars 2003 par Moebius

Qu’il est sage ce jeune Werther dont Goethe nous conte la triste histoire. Exilé loin des siens et parti en quète d’une charge chez un marquis de Province, il rencontre en chemin Charlotte, une sage jeune femme dont il s’éprend dès le premier regard. Hélas, Werther n’est pas homme à se jouer des règles que lui impose la société et la vertueuse Charlotte est déjà promis à un autre...

La rumeur dit que l’Allemagne a connu La plus grande vague de suicides de son histoire suite à la publication de ce livre. Et, il est vrai que l’on souffre nous aussi des affres de la vie de Werther.

Partageant les confidences les plus intimes du jeune homme dont le livre relate en fait la correspondance avec son ami Whilem, notre esprit chemine avec le sien et sa détresse s’insinue dans nos têtes. On comprend combien il l’aime, et combien elle, tient à lui.

On voudrait se révolter contre l’injustice de son sort, dire non à cette société qui les sépare, et pourtant, comme lui, on reste impuissant n’attendant de la belle qu’un geste de déraison, et comme lui, à chaque instant, suspendu à ses lèvres...


  • > Les souffrances du jeune Werther  4 juin 2004, par filipe
    est ce un beau livre de romances et est ce que ca finit mal ? bien ? silte plait je veux absolument savoir . dis moi seulement oui ou non
    Répondre à ce message
    • > Les souffrances du jeune Werther 12 juin 2004, par JOYCE
      oui sa fini mal.........
      Répondre à ce message
      • > Les souffrances du jeune Werther 23 juin 2004
        c’est d’une autre époque, mais toujours actuel,
        Répondre à ce message
    • > Les souffrances du jeune Werther 2 août 2004
      Lorsque cheminant le long d’une allée je décidai de m’asseoir sur un banc, et d’entamer non sans quelque apréhension Les Souffrances ..., je compris très rapidement à quel point un tel roman allait bouleverser ma piètre expérience de lectrice. Ce roman épistolaire, dont l’intrigue relate le destin "tragique" de Werther comblera tous les amoureux de l’amour...tous ceux qui, accablés par une ineffable douleur tentent de comprendre quelle est cette douleur qui gît en leur sein. Je pense que si votre première lecture est minutieuse, vous comprendrez dès les premières lettres quel sera le sort de Werther. Ce qu’il faut garder en tête, c’est cette ôde au romantisme qui jalonne constamment la correspondance du jeune amoureux...ahhhhhh !!! Werther......
      Répondre à ce message