Les pingouins n’ont jamais froid de Andreï Kourkov

Les pingouins n’ont jamais froid

Le mardi 5 juillet 2005 par Dadoo

Le héros du "Pingouin" s’en était finalement sorti en prenant la place de Micha, le fameux pingouin, sur un voyage en destination de l’Antartique. Après ses pérégrinations dans le grand sud, Victor décide de rentrer à Kiev où il espère mettre un peu d’ordre dans sa vie... mais tout ne va pas se passer exactement comme prévu.

Andreï Kourkov retrouve ici les personnage du premier opus et la mécanique fonctionne encore très bien. Notre pauvre héros est bringuebalé entre les mafieux et les politiques (quand ce ne sont pas les mêmes) et se retrouve à devoir rechercher Micha à Moscou et jusque dans la très dangereuse Tchétchénie.

Son innocence naturelle et sa capacité à distancier tout ce qu’il voit vont bien sur lui permettre de s’en sortir en glissant sur les événements... mais quelles aventures en attendant !

Au détour de ces histoires, Kourkov nous raconte son pays avec tendresse et férocité. La civilisation post-communiste est encore à inventer !