Les Silences de Dieu de Gilbert Sinoué

Les Silences de Dieu

Le mardi 14 juin 2005 par Sheherazade

Clarissa Gray, célèbre écrivain de romans policiers, vit retirée sur l’île d’Arran ; à 73 ans et atteinte d’arthrite, sa misanthropie ne s’arrange guère par cette vie en ermite, l’un de ses contacts les plus réguliers avec l’extérieur étant la charmante Kathleen qui l’aide désormais dans la rédaction de ses romans.

Une nuit, alors qu’elle n’arrive pas à dormir, un homme vient mourir dans l’entrée de sa maison, égorgé, se vidant de son sang, dans des circonstances exactement similaires au début de son nouveau roman. Le temps d’appeler la police et le cadavre a disparu, pas la moindre tache de sang sur la moquette. Inutile de dire que lorsque l’inspecteur Stuart arrive sur les lieux, il regarde la vieille excentrique d’un drôle d’oeil, d’autant plus qu’elle s’est servi un solide remontant en attendant.

Ce qu’il ignore, c’est que le mourant a glissé un petit carnet dans la main de Mrs. Gray et ce petit carnet, rempli de codes étranges, est bien la preuve que l’écrivaine n’a pas imaginé cette scène sous l’emprise de la boisson ! Piquée au vif par l’attitude de la police, Clarissa décide de mener sa propre enquête.

Elle va chercher de l’aide auprès de son ami, le professeur Maclean à Glasgow, afin de déchiffrer les notes codées, mais celui-ci a un problème de taille, son épouse semble être frappée d’un mal étrange auquels même les médecins ne comprennent rien. Pendant ce temps, Mrs. Gray se sent épiée, suivie et d’ailleurs un étrange et très beau jeune homme la prie de poursuivre l’enquête car beaucoup de crimes vont encore se produire, dont le sien sans aucun doute si elle ne se dépêche pas. Avec l’aide du petit-fils du professeur, la romancière va donc mener une enquête à la manière de son détective préféré, mais la réalité c’est bien connu dépasse toujours la fiction.

Où situer ce polar de Gilbert Sinoué, un spécialiste du roman historique. Thriller religieux ou ésotérique ? En tout cas un roman qu’il faut lire en oubliant toute logique, tout sens du rationnel. Un thriller où les suspects sont Jesus, Mahomet et Moïse ! La kabbale, la numérologie et le mysticisme se croisent et s’entrecroisent. Quelques petites connaissances en histoire des religions peut avoir son utilité, mais ce n’est pas obligatoire.

En tout cas un excellent moment de lecture, un de ces livres sans prétention mais tellement intrigants qu’on n’arrive pas à le lâcher avant d’en connaître la fin.

Quelques touches d’humour allègent l’histoire ; le caractère de la romancière étant particulièrement irascible.


  • > Les Silences de Dieu  15 juin 2005, par adeline
    L’intrigue des Silences de Dieu est un peu lourde mais le texte n’en est pas moins bien écrit et captivant. Un bon livre quand on a pas l’habitude des romans policiers ou que l’on veut sortir du classique...
    Répondre à ce message