Les Racines du mal de Maurice G. Dantec

Un thriller au milieu des serial killer pour le changement de millénaire

Les Racines du mal

Le jeudi 30 septembre 2004 par Dadoo

Tout commence avec Andréas Schaltzmann, un paranoïaque qui se mue en serial killer impressionnant lors d’une cavalcade meurtrière. Après sa capture il est étudié par des scientifiques et notamment le narrateur, une sorte de psychologue très branché ordinateurs. Il va nous raconter son périple vers les racines du mal.

En effet après la première partie liée à l’histoire d’Andréas Schaltzmann qui est racontée à la première personne par le serial killer (effet assuré), on retrouve le narrateur de retour dans la vieille Europe. Il a entre temps traîné ses guêtres dans les projets top-secrets de la Nasa et se promène avec une neuromatrice : une sorte de super ordinateur avec une conscience autonome.

Ensemble ils vont pourchasser un groupe de serial killer particulièrement actifs et malins, jusqu’au Millenium, grande fête organisée par ces esprits détraqués pour le premier janvier 2000.

Maurice Dantec doit bien aimer les nouvelles technologies et il profite de ses connaissances pour tenter de donner un fond "technique" à son histoire. C’est plutôt dommage car la plupart de ces explications ne sont pas très convaincantes... Ceci dit si on arrive à faire abstraction de ces délires ce roman est vraiment intéressant avec une analyse du monde moderne assez pertinente. J’ai notamment apprécié son explication sur la civilisation des loisirs et les serial killers.

En plus le rythme est enlevé et on avale les 750 pages (en poche) très facilement.