Les Morts de la Saint-Jean de Henning Mankell

Les Morts de la Saint-Jean

Le dimanche 18 août 2002 par Sheherazade

Quelque temps après avoir résolu l’affaire de la "Cinquième Femme", l’inspecteur Kurt Wallander se trouve confronté à une des enquêtes les plus pénibles de sa carrière, le meurtre totalement gratuit de jeunes gens.

En même temps, il y a le meurtre d’un de ses collègues à résoudre, et Wallander doit faire la lumière sur ces deux affaires qui au départ ne semblent pas être liées.

De plus, la vie privée de l’inspecteur a quelques problèmes aussi et sa santé n’est vraiment pas des plus brillantes.

Et pour comble d’embêtements, il doit faire face à la presse car la police n’est guère en sympathie puisque l’enquête sur les jeunes gens patauge complètement. Jusqu’à ce fameux "commun dénominateur", si cher à Wallander.

Comme dans le livre précédent, j’ai bien aimé le rythme de ce récit policier qui nous fait sillonner sur le territoire suédois, nous donne un rapide aperçu d’un été en Suède. Je l’ai trouvé peut-être un peu long, mais c’est surtout parce que j’étais fort impatiente de connaître la suite des événements.


  • > Les Morts de la Saint-Jean  10 avril 2004, par dadoo

    Dans les Morts de la Saint-Jean, l’élément crucial à mon sens est la "faiblesse" de Wallander devant cette société dont il se sent de plus en plus étranger.

    Henning Mankell a vraiment inventé un véritable héros qui a une vie comme tout un chacun, remplie de doutes et de routine quotidienne. C’est tout de même un tour de force de nous montrer dans une enquête policière dont le rythme se doit d’être relativement trépidant. non ?


    Répondre à ce message
    • > Les Morts de la Saint-Jean 11 avril 2004, par bastet
      c’est vrai, je pense que les problèmes personnels de Wallander créent un certain immobilisme, qui rallongent le roman et font de lui quelqu’un de proche de nous, ce qui est rare dans un polar - on s’identifie plutôt rarement au personnage principal. Je sais que Mankell a décidé de clôturer le cycle des Wallander car il considère avoir fait le tour du personnage.
      Répondre à ce message
      • > Les Morts de la Saint-Jean 11 avril 2004, par dadoo
        Il reste à lire La Lionne Blanche alors où l’on retrouve Wallander pour la dernière fois, mais c’est peut être sa fille qui va prendre le relais...
        Répondre à ce message
        • > Les Morts de la Saint-Jean 12 avril 2004, par bastet
          oui, je me réjouis de l’entamer incessamment sous peu et de découvrir les nouveaux polars mettant la fille de Wallander en scène
          Répondre à ce message