Les Garçons de Xavier Deutsch

Les Garçons

Le samedi 16 juin 2007 par Sheherazade

Comme le dit son petit frère Nicolas « nos parents, ils ont fait fort ! Appeler mon frère Arthur, alors que notre nom de famille est Rimbaud, franchement ils auraient pu réfléchir un peu plus ».

Arthur, Frédéric, Quentin, 16 ans, sont trois grands copains ; ils vont au lycée d’Andregry, dans le Nord de la France. Leur professeur de français, c’est Mademoiselle Pauline, surnommée « She Said », va savoir pourquoi. C’est elle qui va les initier à la littérature, qui va leur faire découvrir Arthur Rimbaud.

En dehors de Nicolas, il y a encore Alice, la grande sœur de 17 ans, qui tente de protéger tout le monde, y compris leur mère. Du père il n’est pas question.

Arthur aime la course à pied, s’entraîne sur les pistes du stade comme un vrai pro. Arthur se cherche, Arthur aimerait que la vie ce soit autre chose. Bref, Arthur c’est un ado typique.

Un jour, Arthur va fuguer ; pendant une dizaine de jours, on va le retrouver métaphoriquement parlant, dans une errance à travers plusieurs villes d’Europe (Copenhague, Londres, Bruxelles, Paris). A son retour, les choses auront-elles changé pour lui ? pas sûr, mais ce qui est certain c’est que le destin de ses deux amis sera totalement bouleversé.

Est-ce parce que je ne suis plus une adolescente depuis longtemps que je n’ai pas du tout accroché à ce roman pour jeunes ? Je n’en suis pas convaincue car j’ai lu quelques commentaires de la part d’adolescents et j’ai entendu ceux de mes fils lorsqu’ils furent obligés de lire ce livre pour le cours de français et ces commentaires se rapprochaient fortement des miens.

Curieuse de savoir ce que l’on donne à lire à nos « chères têtes blondes », je me suis dit qu’il vaudrait peut-être mieux leur donner du Rimbaud, le vrai, à lire plutôt qu’un hommage à Rimbaud.

Personnellement, je considère que les plus belles pages du livre se situent de la page 60 à la page 84, lorsque « She Said » leur explique ce que c’est, selon elle, que la littérature.

En dehors de cela, le ton du récit est totalement opportuniste, étudié pour plaire aux « jeunes », puisqu’il s’agit de « parler leur langage » ; est-il pour cela nécessaire de citer à quasi toutes les pages non seulement des grandes marques de chaussures de sport, mais aussi celles des denrées alimentaires, etc. Cela se voudrait ingénieux et attrayant, c’est profondément artificiel, superficiel ; l’auteur jongle et finasse avec les mots et les expressions ; ce ne sont que des ruses pour attirer le client.

Si nos professeurs de français n’ont rien de mieux à proposer à nos jeunes pour leur faire aimer la lecture, cela ne m’étonne plus que ceux-ci ne lisent plus. Xavier Deutsch réfute l’étiquette qu’on lui applique souvent, à savoir « écrivain pour adolescents ». Il préfère que l’on dise de lui qu’il écrit des romans de l’adolescence.

Le succès de Xavier Deutsch auprès des jeunes s’explique, paraît-il, par le ton de ses romans, il utilise leur langage, leurs clichés, leurs codes, dans la vie quotidienne. Je ne suis cependant pas convaincue qu’il plaise à tous les ados, car mes fils n’ont trouvé aucun intérêt à ces « Garçons », qui était pourtant sensé les intéresser et les initier à Rimbaud, le poète.

« Les Garçons » a reçu le prix du livre qui fait le plus rêver les adolescents (ah bon ?) et Arthur a reçu le prix du héros le plus attachant, lors de l’attribution du Prix des Lycées décerné à Lille en mai 1993.


  • Les Garçons  17 mars 2008, par Pierre

    je pense que pour comprendre ce livre, il ne faut avoir obligatoirement l’esprit de l’ado. il suffit d’aimer la poésie, et de chercher un sens aux poemes.

    je ne suis pas d’accord nn plus avec toi quand tu parles du supperflu, avec les marques, ... L’auteur renforce encore plus, selon moi, les liens étroits étroit le lecteur et le livre.

    Par contre, je suis totalement d’accord avec toi quand tu dis que de la page 60 a 84, c’est le plus beau. je trouve ça meme magnifique.

    bref, j’en ai marre que personne n’ai "compris" ce livre =)

    bizz

    pierre-kroll.skyblog.com

     ;-)


    Répondre à ce message
    • Les Garçons 17 mars 2008
      salut juste pour dire que j’ai adoré ce livre...il y a une dizaine d’année quand j’étais adolescente et suis heureuse aujourd’hui d’avoir retrouvé ce livre, je ne me souviens plus de l’histoie mais juste de l’émotion et des sentiments qu’à l’époque il m’a offert, maintenant reste à voir aujourd’hui...
      Répondre à ce message