Les Chemins nous inventent de Philippe Delerm

Les Chemins nous inventent

Le mardi 24 août 2004 par Sheherazade

Au fil de trente-six promenades, Philippe et Martine Delerm nous invitent à la balade, au rêve, à la poésie, à la méditation. Tous deux professeurs de lettres en Normandie, ils ont arpenté les routes et sentiers de leur région pendant une dizaine d’années.

Lui carnet de notes en poche, elle appareil de photo en bandouilière, ils ont retrouvé la trace de la vraie Emma Bovary, une jolie statue de Fernand Léger dans un parc superbe, la citadelle de Chateau-Gaillard où passsèrent peut-être Richard Coeur de Lion et Jean-sans-Terre, Giverny en fin d’été quand le jardin est mouillé ; ils ont marché sur les pas de Simenon, au bord des marais ou de la mer, dans la brume, sous le soleil ou la pluie.

Les saisons comme les lieux défilent sous nos yeux et dans nos coeurs. Le livre est un pur instant de bonheur, que l’on peut poser et reprendre à tout moment pour repartir sur les chemins du rêve et du coeur. Il y a des livres auxquels j’ai parfois envie de dire "merci" ; celui-ci est l’un de ceux-là.