Le voleur et les chiens de Naguib Mahfouz

Le voleur et les chiens

Le mardi 4 février 2003 par catherinem

Sortir de prison et se venger des traitres qui l’ont vendu, là est l’ultime but désormais de Saïd Mahrane. Mais quelle trahison est la pire : celle de la femme qu’il aimait et qui l’a trompé puis vendu aux policiers, lui, cambrioleur de grand talent ou celle de l’ami, autrefois complice et désormais devenu homme publique et embourgeoisé, aux idées radicalement différentes ?

Hélas, l’erreur est humaine et Saïd ne tire pas sur la bonne cible. Hélas aussi, il croise sur sa route une femme amoureuse de lui depuis longtemps et qui ne demande qu’à le protéger, mais ne s’en rend pas compte à temps. Et Saïd est rattrapé par son destin...

Le voleur et les chiens est une démonstration de l’évolution des choses et des gens en simplement quatre années de temps, et une réflexion sur l’absurdité de l’acte de vengeance, qui au final ne conduit qu’à sa propre perte.
  • fruit de l’injustice  26 octobre 2007, par AZAB
    Saïd Mahran le héros du Chien et voleurs de Naguib Mahfouz est, à mon avis, une figure de plusieurs égyptiens frappés par la misère et l’injustice sous toutes ses formes.Saïd est un voleur,c’est vrai, mais tous ceux qui couraient derrière lui sont des chiens !
    Répondre à ce message