Le vêtement incarné de France Borel

Le vêtement incarné

Le jeudi 22 août 2002 par Sheherazade

France Borel est professeur en histoire de l’art et docteur en philosophie et lettres à l’Ecole nationale supérieure d’arts visuels à Bruxelles.
Elle a déjà écrit différents essais, portant sur l’histoire de l’art, du costume et des modes.

Le vêtement incarné, ou Les métamorphoses du corps

Cet essai m’a plu particulièrement car il aborde les différentes coutumes à travers le monde sur l’art d’"utiliser" le corps de mille et une manières pour le façonner, le modeler.

De l’Afrique à l’Océanie, elle aborde le thème des tatouages au Japon notamment, des plateaux dans les lèvres ou le cou allongé des femmes birmanes.

Elle nous parle aussi des différents critères de beauté en Occident, en fonction des époques : les fameuses "tailles de guêpe" du 18ème siècle, le port du corset qui déformait définitivement la colonne vertébrale. Ainsi que la mode du petit pied chez les Chinoises et ailleurs.

Un des derniers chapitres aborde l’ époque contemporaine avec la mode de la chirurgie esthétique et du culturisme ; la traque aux kilos, la passion du bronzage, le maquillage, ainsi que toutes les tyrannies imposées par la publicité et qui transforme le corps en "corps-image" pour être un corps idéal.

Le livre contient aussi beaucoup de références littéraires (Stendhal, Baudelaire) et artistiques.