Le tableau du Maître flamand de Arturo Perez Reverte

Le tableau du Maître flamand

Le lundi 12 mai 2003 par Feline

Julia, jeune restauratrice de tableaux, se voit confier la remise à neuf d’une oeuvre du XVème siècle. Cette toile, "La partie d’échecs" de Pieter Van Huys, représente un seigneur et un chevalier disputant une partie d’échecs, avec en arrière plan, une jeune dame en noire en pleine lecture. L’analyse de la peinture aux rayons X révèle une mystère inscription : "Qui a tué le cavalier ?". Intriguée, Julia se lance dans une enquête historique palpitante pour découvrir la clé de l’énigme soumise par Van Huys.

Elle y entraîne César, son vieil ami de toujours, Menchu, son amie qui lui a confié le tableau et Alvaro, son ancien amant et historien de l’art. Persuadés que la solution se trouve dans la partie d’échecs commencée il y a 5 siècles, ils font appel à Munoz, un joueur professionnel.

Mais ce qui ne devait être qu’un jeu prend rapidement une tournure dangereuse. Un mystèrieux joueur anonyme semble désireux de poursuivre la partie du tableau et sème la mort sur son chemin, identifiant les proches de Julia aux pièces du jeu. A l’égnigme de la toile s’ajoute celle de l’identité du meurtrier actuel.

Arturo Perez-Reverte nous offre un polar captivant, qui se distingue par son originalité. La peinture flamande, l’histoire et la logique du jeu d’échec se trouvent mises au service de deux intrigues, séparées par cinq siècles, qui s’entremêlent et se relient étrangement. En plus d’un suspense magistral, il nous offre une belle palette de personnages, baroques, attachants et dotés de caractères bien trempés. A lire, et pas seulement par les amateurs de romans policiers !


  • Le tableau du Maître flamand  6 avril 2008
    L’analyse rétrograde utilisée dans ce roman passionnera les joueurs d’échecs confirmés et permettra aux profanes de comprendre la logique échiquéenne, ici assez bien expliquée. C’est cette même logique qui est souvent utilisée pour établir un diagnostic médical, et systématiquement appliquée en recherche scientifique. Mais l’auteur ne se contente pas de nous initier à un type de logique passionnant, il nous emmène aussi dans une double énigme criminelle capable de tenir en haleine un amateur du genre, même exigeant. Ce roman, devenu un classique en littérature policière, est une réussite !
    Répondre à ce message
  • > Le tableau du Maître flamand  18 août 2004, par Mario Heimburger
    Déjà dans Club Dumas, Reverte mêlait avec succès plusieurs plans d’intrigues. Ce roman est une magistrale démonstration de son talent. Le style ne conviendra peut-être pas à tout le monde, mais l’intrigue vaut la peine de s’accrocher. Un très bon roman de vacances, en tous cas.
    Répondre à ce message
  • > Le tableau du Maître flamand  13 décembre 2003, par Dadoo

    C’est un roman policier excellent : les éléments sont mis en place petit à petit et il faut attendre la derière page pour comprendre l’intégralité de l’intrigue. Le fait de mener une enquête par tableau interposé sur 500 ans de distance est absolument fabuleux...

    Les personnages sont très attachants et très bien décrits particulièrement les amis de Julia qui sont tous des personnages hauts en couleur. Le récit de la partie d’échec est suffisamment claire pour être comprise même si on n’a jamais touché un échiquier. Enfin on se laisse emporter par l’enquête et il est bien difficile de réussir à refermer ce livre... que du bonheur !


    Répondre à ce message