Le nain qui disparaissait de James P. Blaylock

Le nain qui disparaissait

Le samedi 15 octobre 2005 par Mario_Heimburger

Mmh... dire que je me suis ennuyé en lisant ce livre ne serait sans doute pas exagéré. Disons que c’est un grand roman de non-aventure.

Bien que les personnages vivent une série d’événements totalement hors du commun, on ne ressent à aucun moment le souffle de l’aventure. Cela tient sans doute au fait que les personnages ont l’impression de vivre des vacances un peu mouvementées, au flegme quasi-britannique avec lequel ils prennent les déconvenues, mais aussi et surtout au style égal de l’auteur.

Car si la construction des phrases est on ne peut plus bonne (grammaticalement, rien à dire), le style est plat, presque trop technique. En fait, on croirait presque que l’auteur n’a pas pris plaisir à écrire son livre. Une commande ? Est-ce parce qu’il s’agit de la suite d’un autre livre ?

Toujours est-il que le scénario aurait été mieux servi par un peu plus de suspens, la mise en relief des surprises (pourtant nombreuses) et un peu moins d’artifices sans queue ni tête (on ne comprend de loin pas tout et certains éléments semblent être juste là pour combler des trous).

Bref, ça faisait des mois que ce livre traînait sur mon étagère... je l’ai maintenant lu. Je ne le regrette pas, mais il ne me laissera sans doute aucun souvenir... dommage.