Le cycle de la Culture de Iain M Banks

Le space opera selon Iain M. Banks

Le cycle de la Culture

Le vendredi 10 octobre 2003 par lunardistortion

Grâce au cycle de la "Culture", Iain M. Banks, auteur jusqu’alors peu connu, est parvenu à s’imposer parmi la crême des auteurs de science-fiction...
Le cycle de la "Culture", désormais relativement connu, commence très bien avec l’Homme des Jeux. L’auteur y dépeint une société centrée sur le jeu, qui ne pense au demeurant qu’en terme de divertissements, puisque toute souffrance est absente.

Les humains vivent en moyenne 400 ans et s’ennuient profondément, dans une société aussi hédoniste que cynique. Car la "Culture", c’est aussi "Contact" : une section recherchant d’autres civilisations afin de mieux les absorber dans son mode de pensée unique. En ce sens, l’oeuvre de Iain M. Banks s’avère originale, car elle s’écarte du space opera classique où les combats intergalactiques sont omniprésents dans un univers qu’on pourrait qualifier de carton-pâte.

Mais si l’auteur s’écarte du space opera, il s’en inspire tout de même beaucoup. Dans "Une forme de guerre", tome qui m’a profondément ennuyé, se côtoient biographies allongées et combats spatiaux. On se demande alors comment Banks a pu, aux yeux de Jacques Baudou, transcendé le genre. C’est qu’il faut tout de même souligner qu’Excession, le 4ème tome de la série, est vraiment excellent : elle propose un défi à la Culture, qui en était plutôt dépourvu dans les autres tomes. Il s’agira de faire la découverte d’un objet aux propriétés extraordinaires qui déstabilisera pour le moins les IA (Les Intelligences Artificielles qui gouvernent la Culture).

Pour résumer, "l’Homme des jeux" présente bien la Culture, "Une forme de guerre" est ennuyeux et inutile à la compréhension du cycle, l’"Usage des armes" est un peu naïf mais précise la politique impérialiste de la Culture et Excession est à mon sens le meilleur tome pusqu’il place la Culture dans une position inconfortable et révèle la nature même de cette société, essentiellement composée d’Intelligences Artificielles.

J’espère vous avoir donné envie de lire ce cycle, et pourquoi pas dans discuter par la suite...


  • Le cycle de la Culture  1er mars 2013
    Personnellement, c’est le contraire. J’ai préféré "une forme de guerre",le premier chronologiquement, peut être parce qu’il était celui qui se rapprochait le plus du space opera classique, juste devant "l’homme des jeux". "l’usage des armes" est un exercice stylistique remarquable, mais il faut s’accrocher pour en venir à bout. Toutefois l’histoire mérite que l’on fasse l’effort. Quand à "Excession" je l’ai trouvé d’un ennui insondable, une histoire concernant les Mentaux qui m’est passée largement au-dessus de la tête.
    Répondre à ce message