Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé

Le Soleil des Scorta

Le dimanche 3 avril 2005 par lol

Pour une fois que je déserte mon genre de littérature préféré (les policiers) je sui tombé sur une petite merveille que ce roman lumineux. Certe le destin de cette famille parait désespérant mais combien d’amour entre eux, combien de compassion chez ces déshérités.

Un grand roman humaniste et superbement écrit, à la fois limpide et évident. Il est de ces livres qui vous rende meilleurs comme "le sourire etrusque" de Jose luis Sampedro ; "une ardente patience " d’anton Skarmeta ou "le vieux qui lisait des romans d’amour" de Sepulveda.

Présentation de l’éditeur

Parce qu’un viol a fondé leur lignée, les Scorta sont nés dans l’opprobre. A Montepuccio, leur petit village d’Italie du sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riches. Mais ils ont fait vœu de se transmettre, de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu’ils appellent " l’argent de New York ", leur richesse est aussi immatérielle qu’une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. Ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela - dont la voix se noue ici à la chronique objective des événements - confie à son contemporain, l’ancien curé de Montepuccio, par crainte que les mots ne viennent très vite à lui manquer. Roman solaire, profondément humaniste, le nouveau livre de Laurent Gaudé met en scène, de 1870 à nos jours, l’existence de cette famille des Pouilles à laquelle chaque génération, chaque individualité, tente d’apporter, au gré de son propre destin, la fierté d’être un Scorta, et la révélation du bonheur.


  • > Le Soleil des Scorta  14 avril 2005
    Je confirme : un très beau livre !!! Ta comparaison au "sourire etrusque" est juste même si je n’y avais pas pensé moi même. Si tu ne l’as pas déjà lu, je te conseille "La mort du roi Tsongor", son précédent roman qui avait obtenu le Goncourt des lycéens en 2002. Odile
    Répondre à ce message
    • > Le Soleil des Scorta 16 avril 2005, par lol
      je l’ai lu à la suite du "soleil" mais avec moins de bonheur je l’ai trouvé beaucoup plus "cérébral" que celui-ci, j’ai sans doute été moins sensible à cette quête du fils.
      Répondre à ce message