Le Renard des grèves de Jean Failler

Une nouvelle enquête de Mary Lester

Le Renard des grèves

Le lundi 17 mai 2004 par Dadoo

Mary Lester est envoyée à Kerlouan, petite commune de la Côte des Légendes ou sévit un mystérieux "Renard", qui semble pourrir la vie des marins et plaisanciers de ce coin depuis plus de vingt ans. Confrontée à une omerta digne de la Corse et à une bande d’anciens de la Royale, elle aura bien du mal à faire ressortir la vérité.

Le renard des grèves a fait sensation dans les tribunaux il y a quelques temps, où Jean Failler a été condamné à censurer 4-5 passages de son livre qui décrivait la plaignante comme une ex-prostituée. Il est intéressant de noter que en dehors de ces passages, la plaignante est présentée comme un personnage très sympathique, qui est clairement du côté de Mary Lester...

Le décor est très bien décrit par Jean Failler, chaque rocher de Guissény à Brignogan semble être passé sous sa loupe. C’est très étonnant de retrouver son terrain de jeu d’enfant comme décor d’un polar assez noir !

J’ai beaucoup apprécié la distinction entre les différentes populations de ce pays Pagan : les pêcheurs et particulièrement le goémonier Fanch Brendaouez, les paysans attachés au plancher des vaches et les anciens de la Royale, habitués des troquets miteux...

Par contre je n’ai pas du tout compris pourquoi Jean Failler s’est senti obligé de travestir le nom des bleds ; Kerlouan devenant Kerlaouen et Ménéham devenant Meznam. Ce travestissement est vraiment étonnant alors que les noms choisis sont si proches et que les descriptions ne laissent aucun doute !

J’imagine que ce roman a du faire jaser dans les chaumières, surtout dans ce contexte tendu d’exactions multiples et non résolues. De là cependant à censurer des passages du livre comme c’est étrangement fait dans cette édition il y a un pas que l’on n’aurait pas du franchir il me semble. C’est la première fois que je tombe sur un roman ouvertement censuré de cette façon et c’est vraiment troublant...


  • > Le Renard des grèves  9 mai 2005, par Morcar

    Arghh !! Ca doit pas être terrible à lire ! Je ne savais pas qu’une telle version avait finalement été publiée. Je savais que Jean Failler avait eut une amende, mais je pensais qu’on ne lui avait pas demandé une telle censure.

    Coup de chance, j’achète toujours ces romans dès leur sortie donc j’ai eut la version non censurée.

    C’est triste, les auteurs vont maintenant craindre sans cesse d’être ainsi attaqués (d’ailleurs Jean Failler a reçu des menaces de mec se reconnaissant soit disant dans "La variée était en noire", comme quoi...)


    Les enquêtes de Mary Lester
    Répondre à ce message
  • > Le Renard des grèves  17 mai 2004, par bastet
    As-tu lu la version censurée ou complète ? Ici en Belgique nous avons eu le temps d’acquérir la version complète avant que le livre ne soit tronqué de ses chapitres.
    Répondre à ce message
    • > Le Renard des grèves 17 mai 2004, par Dadoo

      J’ai eu le droit à la version censurée... ça fait vraiment bizarre de se retrouver avec quelques lignes de ce genre :

      ... ... ... ...

      En plein milieu du roman, avec seulement une note indiquant que ce passage a été censuré par la cour de Rennes !


      Répondre à ce message
  • > Le Renard des grèves  17 mai 2004, par bastet
    la plaignante est apparemment une "procédureuse" de profession - on gagne sa vie comme on peut lorsqu’on est médiocre. Ce qui est dommage c’est que Jean Failler ait désormais mis fin aux aventures de Mary Lester.
    Répondre à ce message
    • > Le Renard des grèves 17 mai 2004, par Dadoo
      C’est tout de même étonnant que ce soit un personnage "sympathique" du livre qui vienne chercher des noises à l’auteur !
      Répondre à ce message
      • > Le Renard des grèves 17 mai 2004, par bastet
        comme quoi "et toi aussi brutus" est toujours d’actualité ! mais je suis d’accord avec toi, je n’arrive absolument pas à comprendre le pourquoi et le comment de ce procès. Sauf évidemment le bête et classique appât du gain facile.
        Répondre à ce message
        • > Le Renard des grèves 9 mai 2005, par Morcar
          Tu as trouvé la vraie raison je pense : le fric. Elle a profité de sa ressemblance avec le personnage pour trouver le moindre petit détail qui pourrait lui donner une raison de porter plainte et elle a attaqué l’auteur. Les gens sont prêts à tout pour le pognon maintenant...
          Les enquêtes de Mary Lester
          Répondre à ce message
    • > Le Renard des grèves 29 octobre 2004
      tu as presque raison ! Elle a été condamné à Bruxelles pour multiples et très grosses arnaques.

      Répondre à ce message