Le Parrain de Mario Puzo

L’histoire célébrissime de Don Corleone

Le Parrain

Le jeudi 7 août 2003 par Dadoo

Mario Puzo est né à New York, dans les quartiers fréquentés par la Pègre. Il connait bien le monde de Cosa Nostra et lui a consacré de nombreux ouvrages. Le Parrain est sans aucun doute le plus célèbre pour sa version cinématographique avec Marlon Brando. Le roman possède la même vie et la même passion que le film et se dévore sans qu’on s’en rende compte.

Don Corleone est la parrain de la famille la plus puissante de NY. Il n’accepte pas que les politiciens ou les policiers viennent toucher à ses affaires : Cosa Nostra. Pour cela il a su tisser une toile impressionnantes de gens à qui il a rendu des services et à qui il vient de temps en temps en demander.

Le livre commence avec un déni de justice. Le père d’une fille violée dont les agresseurs ont été laissés libre par le tribunal vient voir Don Corleone pour lui demander justice. Cet événement le fait passer du côté des amis du Don, ceux à qui rien ne peut arriver mais qui ne doivent jamais flancher...

Le roman raconte l’histoire de la guerre que vont se livrer les 5 Familles alors que la drogue se prépare à innonder les Etats-Unis et modifier profondément le visage de la pègre.

Ce roman est aussi le récit de l’apprentissage du fils du Don à devenir le parrain. Plutôt destiné à un droit chemin la vie fera de lui le successeur et il devra apprendre à gérer cela en prenant exemple sur son père.

On ne peut que rester scotché devant ce livre qu’il est impossible de lâcher. On en viendrait presque à penser en mafiosi et à trouver ça normal... bref un régal !


  • Le Parrain  10 décembre 2005, par negros
    bonjour pouvez vous m’aider j’ai une soiree sur le theme du film le parrain et je cherche des idees de tenue pour ma petite amie car c ’est vrai que les femmes ne sont pas trop represente alors un peu d’aide s’il vous plait merci je vous laisse mon mail negrierm@hotmail.com encore merci
    Répondre à ce message
    • Le Parrain 12 décembre 2005, par bastet
      en dehors du look "veuve sicilienne", toute en noir et foulard sur la tête, je ne vois vraiment pas comment elle pourrait se déguiser - ou alors elle se déguise en "homme" : look "mafioso" avec borsalino, costume à rayures, chemise noire et cravate blanche
      Répondre à ce message
  • Pourquoi autant de fascination pour la Mafia ?  18 septembre 2004

    Pourquoi autant de fascination pour la Mafia ?

    Avant de répondre à cette question je tenais, en premier lieu, à vous féliciter pour la qualité du site (bandes sonores, articles et fonds d’écrans). C’est au détour de votre messagerie que j’ai décidé de poser cette question à vos lecteurs, qui tout comme moi ont dû apprécier, sinon adorer, la trilogie des parrains de Francis Ford Coppola.

    Et en réponse à l’un de vos expéditeurs qui se plaignait de la mauvaise image faite aux italiens via la réputation terrifiante de la mafia. Je me permets de signaler à cette personne de relire le chapitre sur l’histoire de la Sicile. Ayant moi-même beaucoup travaillé sur le sujet, je prends le temps de ré expliquer certaines choses qui doivent être prises en compte pour réviser son jugement sur la mafia. Toutefois, je ne cautionne pas ses agissements, je ne fais que les expliquer et permettre ainsi d’étayer mon explication et ma vision de la chose, notre chose : COSA NOSTRA.

    De par sa position géographique, la Sicile a été de tous temps été convoitée par différentes populations qui n’étaient là que pour piller ce qu’on appelait "le grenier à blé de l’Europe". Dès lors, les différents régimes en place n’ont jamais fait en sorte de protéger la population locale, qui de façon évidente a fini par inventer un système qui puisse la protéger de ces différents tyrans. Grosso modo, c’est ainsi qu’est née la mafia. Et pour mieux comprendre cette mentalité typiquement sicilienne et le féodalisme utilisé dans les rapports entre les parrains et la population locale "popolo minuto", je vous invite à visionner ce magnifique film de Luchino Visconti Le Guépard qui traite à merveille de cette évolution de la Sicile vers son destin occulte. Par ailleurs, je tenais à rappeler que ce fut grâce à la mafia sicilienne et son langage codé que les alliés purent débarquer en Europe du Sud afin de libérer l’Italie du joug du fascisme et de Mussolini. Lequel n’avait pu tolérer un « état » dans « son état » à savoir l’existence d’une microsociété régit par ses propres règles et utilisant des moyens non conventionnels. Microsociété qui aura su être patiente et qui finira par renverser celui-là même qui se prenait pour un César mais qui avait omis de former son gouvernement sur le modèle hiérarchique de l’armée romaine, chose que la mafia a compris dés le début et qui a favorisé sa longévité. En somme, je terminerai par cette citation du prince Salina dans le guépard qui devant les troupes garibaldiennes et au regard du changement qu’allait vivre la Sicile : " Il a fallu qu’une seule chose change pour que tout reste comme auparavant". Parfaite définition pour une mafia mutante et donnant l’illusion d’être en hibernation. Longue vie au 7ème art.


    Répondre à ce message
  • > Le Parrain  22 juillet 2004, par mehdi
    je pense que le parrain est un chef d’ oeuvre cinématographique mis en scène avec beaucoup de réalisme et de cohérence, ce qui fait de ce film une sorte de " témoignage de l’ histoire " car il est vrai que l’on apprend beaucoup de chose dans ce film : constitution de la mafia, etc...
    Répondre à ce message
    • Bella Mafia ou Les charmes de la vengeance. 8 septembre 2004, par bina
      salut a tout le monde. si vous avez aimé le Parrain, je pense que vous aimeriez aussi Bella Mafia de David Greene ( Les charmes de la vengeance titre français). Malheureusement, il n’existe plus en français donc il faudra vous contenter du livre qui est de Lynda LaPlante. Ps, celui ou celle qu’il l’aurait par hasard dans sa vidéothèque en version française ou italienne, faites moi signe. (le dvd et/ou la cassette existe en anglais et en italien). Merci beuacoup.
      Répondre à ce message
      • > Bella Mafia ou Les charmes de la vengeance. 8 septembre 2004, par bastet

        "Bella Mafia " de Lynda LaPlante est un bouquin qui tient le lecteur en haleine du début à la fin, le livre était plus intéressant que le téléfilm selon moi. J’avoue que ce clan féminin mené par la "mama" désireuse de venger sa famille était formidable.

        Effectivement ceux qui ont aimé "Le Parrain" devraient apprécier "Bella Mafia."


        Répondre à ce message
        • > Bella Mafia ou Les charmes de la vengeance. 8 septembre 2004, par bastet
          je voulais ajouter que dans "Bella Mafia", l’histoire - bien qu’abordée sous l’angle des femmes - est très noire et sans moralité. Alors que jusqu’à l’assassinat des "hommes", les compagnes étaient tenues à l’écart des affaires, elles vont s’y immerger avec l’arme préférée de leurs adversaires : le meurtre. Et elles ne font pas dans la dentelle bien que ce soient toutes des femmes jolies et intelligentes.
          Répondre à ce message
    • > Le Parrain 17 octobre 2005, par maria
      je suis d’accord avec toi ce film est remarquable sous tout point de vue mais en fait ce qui me dérange c’est le temps écoule au travers de la trilogie.en effetle premier juste après la seconde guerre mondiale nous somme alors en 1947 1950 et quand le deuxième dvd commence nous somme en 1901 je dirais que c le seul bémol de ce film mais si tu as plus d’informations merci de me répondre
      Répondre à ce message
      • > Le Parrain 12 décembre 2005, par bastet
        le deuxième film est l’histoire du père Corleone lorsqu’il arrive aux USA, c’est la raison pour laquelle l’époque est antérieure au premmier volet
        Répondre à ce message